Imprimer cette page Fermer cette fenêtre

Posté le 06/06/2011 à 21h00 par Corine wwwLaSeyneInfo

En cette veille de Noël, Paris est sous la neige. Depuis les bureaux du 36 Quai des Orfèvres, Nico Sirsky, célèbre commissaire dont la réputation n'est plus à faire, admire la vue qui s'offre à ses yeux. Les toits de la capitale parsemés de blanc ont un charme qui lui rappelle ses origines slaves et il se laisse gagner par la nostalgie. Pendant ce temps là, dans un lieu nettement moins agréable voir totalement terrifiant, des étudiants dentistes procèdent à des dissections sur des cadavres. L'un d'entre eux découvre dans la dentition d'une pauvre hère, un faux plombage dans lequel se trouve un étrange message : "on m'a tué". La brigade criminelle est appelée à la rescousse avec à sa tête un Nico Sirsky des plus dubitatif. Le corps sur lequel a été retrouvé ce message appartenait à un pharmacien qui avait fait don de son corps à la science peu avant de mourir. C'est une des découvertes que fera Nico et son équipe mais qui ne feront pas pour autant avancer une enquête qui semble sombrer dans la folie et le meurtre.

Nico est désormais le héros de Frédérique Molay, un héros que l'on retrouve pour sa seconde enquête dans une aventure haletante et pleine de suspens. Un héros ténébreux, compétent, terriblement humain et qu'on imagine séduisant. Une enquête menée tambour battant et le 36, toujours fidèle à son image : incontournable et immuable. Très français, très efficace !

... Bonne lecture à tous ... Corine ...