Imprimer cette page Fermer cette fenêtre

Posté le 14/09/2023 à 07h43 par Andree83

Lucien Giovannini - Pompier - La Seyne sur Mer

Bonjour,

c'est une triste nouvelle que j'ai appris ce matin dès le réveil : Lucien Giovannini s'en est allé.
Lucien était le fils de Philippe Giovannini, ancien Maire de la Seyne sur Mer jusqu'en 1978 (et également député du Var).

Il n'en était pas moins un ami de très longue date pour moi, mais aussi pour un grand nombre de personnes, car sa gentillesse et son amour des autres, pour être pompier, Dieu sait s'il faut aimer les gens, et sa fidélité en amitié était comme on en retrouve peu chez d'autres.

C'était aussi un collègue de travail, puisque je l'ai aussi cotoyé là, et que Serge, mon compagnon, a commencé ses débuts à la Mairie, en travaillant avec lui.

Homme discret, mais participant à tout ce qui concernait la Seyne, cultivé, travailleur, Lucien s'est toujours beaucoup investi dans les domaines de la vie et de la ville.

Une vie qui ne l'aura pas épargné, ni lui, ni sa famille, avec la mort de son fils que tout le monde a en mémoire, Michel Giovannini qui faisait parti des trois pompiers morts le premier septembre 2003, dans ce terrible incendie, dans les Maures.

Chaque année, depuis, sauf cette année et l'an dernier ou sa santé ne lui a pas permis d'y être, il était présent aux hommages rendus à cette date. Depuis il se battait pour que justice soit rendue. Hélas...
Avec son ami Henri Giovannetti, nous en avons fait des tours de corniche et des repas sur Tamaris ensuite.

Je l'ai vu la dernière fois il y a un an, et nous nous téléphonions souvent. Nous nous rappelions les bons moments de la Seyne, la politique, les bêtises que je sortais souvent. Il m'expliquait ce que je ne comprenais pas, me donner des conseils, que je n'écoutais pas toujours, mais qui étaient pourtant des plus judicieux.

Sa présence sur la Seyne.Info a été elle aussi fidèle pendant des années, ainsi que sur les réseaux sociaux.

Ainsi va la vie, dit-on, mais, c'est ce côté là de la vie que j'aime le moins.
Encore une grande page qui se tourne, pour moi, mais aussi pour la Ville.
Lucien, repose en paix, et embrasse Henri. Vous nous manquez tous les deux.

Condoléances et pensées à sa fille Cathy, et à ses petites filles, mais également à toute sa famille que nous connaissons moins.