51 messages trouvés pour christianbianchi

Message

Date du message : mercredi 24 septembre 2014 à 21h48


La TVA à 5,5 % si elle permet l'accession à la propriété à un prix légèrement inférieur au marché doit avoir une ligne de conduite au niveau local sous peine d'entrainer une gêne pour les habitants du quartier.
Nous le voyons sur Berthe, ou des programmes immobiliers privés (Les terrasses de Rostand, l'Avant Seyne, Bella Vista, Urban Nova, l'Angle Blanc et bientôt les constructions à la place de l'ex Banane et du Messidor A1) ont profité des terrains municipaux ou de l'office HLM et de la TVA à 5,5 et rajouter du béton dans le quartier.
En suivant, cette logique on peut imaginer que le Bâtiment B de Berthe a pu être rajouté aux démolitions puisqu'il dégage un espace pour de futures constructions.
De même, la tour du Messidor A1 qui dégage un espace pour le futur programme immobilier et la continuité de l'avenue Rostand qui longera la voie des bus (Pour le plaisir des quads et motos) sera démolie et la tour C de Berthe qui est la plus vieille construction (année 60) qui coincée contre le bâtiment F ne laisse pas assez d'espace pour des constructions rentables aux promoteurs ne sera pas démolie.
La TVA à 5,5 étant applicable 500 mètres autour du PRU, des quartiers tranquilles comme le Gai Versant, les rues autour du lycée Wallon et le chemin du Vieux Reynier sont aujourd'hui défigurés et les immeubles de quatre ou cinq étages remplacent les villas et densifie la circulation.

Message

Date du message : mercredi 24 septembre 2014 à 21h49


La TVA à 5,5 % si elle permet l'accession à la propriété à un prix légèrement inférieur au marché doit avoir une ligne de conduite au niveau local sous peine d'entrainer une gêne pour les habitants du quartier.
Nous le voyons sur Berthe, ou des programmes immobiliers privés (Les terrasses de Rostand, l'Avant Seyne, Bella Vista, Urban Nova, l'Angle Blanc et bientôt les constructions à la place de l'ex Banane et du Messidor A1) ont profité des terrains municipaux ou de l'office HLM et de la TVA à 5,5 et rajouter du béton dans le quartier.
En suivant, cette logique on peut imaginer que le Bâtiment B de Berthe a pu être rajouté aux démolitions puisqu'il dégage un espace pour de futures constructions.
De même, la tour du Messidor A1 qui dégage un espace pour le futur programme immobilier et la continuité de l'avenue Rostand qui longera la voie des bus (Pour le plaisir des quads et motos) sera démolie et la tour C de Berthe qui est la plus vieille construction (année 60) qui coincée contre le bâtiment F ne laisse pas assez d'espace pour des constructions rentables aux promoteurs ne sera pas démolie.
La TVA à 5,5 étant applicable 500 mètres autour du PRU, des quartiers tranquilles comme le Gai Versant, les rues autour du lycée Wallon et le chemin du Vieux Reynier sont aujourd'hui défigurés et les immeubles de quatre ou cinq étages remplacent les villas et densifie la circulation.

Message

Date du message : jeudi 25 septembre 2014 à 13h22


Le conseil général propriétaire du domaine de Fabrégas a souhaité le vendre au conservatoire du littoral. La ville en a seulement la gestion.

Message

Date du message : jeudi 25 septembre 2014 à 22h53


Pour le chemin du Vieux Reynier je l'explique dans la rubrique habitat et programme immobilier, la TVA à 5,5 % dans les 500 mètres autour du PRU est très alléchante pour les promoteurs qui ne lâcheront pas le gâteau. D’ailleurs pourquoi le lâcherait-il alors que d’autres ou les mêmes ont profité des terrains public en plus de la TVA à 5,5 %?
Pour ce qui concerne, le Bois Sacré si j’ai bien compris Var Matin du 24 septembre le constructeur du programme immobilier signe une convention pour l’aménagement d’un giratoire sur la corniche Giovaninni.
Est-ce la même chose que Auchan qui a financé le giratoire à hauteur de 60%
Si c’est le cas il y a quand même des promoteurs généreux !!!!

Message

Date du message : dimanche 28 septembre 2014 à 14h13


Effectivement, il est fort probable qu'aucune autre enseigne ne viendra investir sur le site de l'atelier mécanique.
Auchan s'y trouvant déjà par l'intermédiaire de sa filiale Immochan. Immochan est promoteur, commercialisateur, gestionnaire et investisseur des centres commerciaux du groupe.
Il fait parti du groupement conjoint chargé de la transformation des ateliers mécaniques.

Message

Date du message : dimanche 12 octobre 2014 à 19h29


Une construction sur le terrain de Total au Bois Sacré est envisagée depuis le début du Programme de Rénovation Urbaine pour la reconstitution de l’offre de logements sociaux, après les démolitions.
Voir le journal du GIP du 28 Novembre 2011 fiche n°3.
http://www.la-seyne.fr/joomla/images/stories/laseyne/pdf/PRU-La-SEYNE.pdf
Je ne suis pas contre la mixité public/privé dans le cas où un nombre de logements sociaux est imposé dans un programme immobilier sans contrepartie pour le promoteur.
Mais, dans ce cas de figure c’est le contraire, c’est un promoteur qui vient construire sur un terrain ciblé dans le cadre du PRU.
Dans le cas d’achat de logements par l’office HLM un prix de vente maximum est imposé, voir sur le site de l’office http://www.tshabitat.fr/#!/fr/patrimoine/grands-projets/habitat-social-diversifie
Chacun en tirera les conclusions qu’il veut, mais moi si je suis un promoteur, je densifie au maximum le nombre de logements pour compenser la perte sur le prix de vente des logements sociaux.
Comment, la municipalité pourrait-elle empêcher cette construction, alors que sur Berthe des terrains municipaux ou de l’office HLM ont été sacrifiés à des promoteurs qui en plus ont bénéficié de la TVA à 5% et que les élus ont déjà voté le financement du rond-point par le constructeur, alors que le dossier n’est pas clos ?

Message

Date du message : jeudi 16 octobre 2014 à 14h41


J'ai représenté le maire pendant six ans au sein de la commission d'attribution d'appartements.

Il n'y a pas d'enveloppes qui circule.

J'ai essayé d'aider les gens chaque fois que je l'ai pu dans les limites du peu de possibilité que l'on m'accordait.

La commission d'attribution se prononce parmi les propositions des réservataires. Pour ce qui concerne les appartements sans réservataires le maire et le président de l'office ont une grande responsabilité dans les propositions qui arrivent à la commission d'attribution. De même que le président de la commission.

Je n'ai pas toujours cautionné toutes les demandes du maire, j'en subis aujourd'hui les conséquences, mais je suis en paix avec ma conscience.

Message

Date du message : dimanche 26 octobre 2014 à 15h35


Le collectif contre les expulsions locatives rappelle que les expulsions ce ne sont pas les valeurs de la gauche, pourtant tous les partis politiques se taisent.
Puisque je ne relève aucune déclaration, si ce n'est un tract du PCF distribués au bas du marché. Solution hypocrite, puisqu'aucun groupe politique ne s'est exprimé au conseil municipal lors de l'intervention du collectif contre les expulsions. Ni aucune déclaration d'élus siégeant au bureau de l'office HLM ou à la commission d'attribution d'appartements n'est parue dans la presse.
Vuillemot a bien choisi, y compris dans les autres partis que le sien les élus qu'ils voulaient sur sa liste, il peut aujourd'hui appliquer la politique de Valls en toute tranquillité.

Message

Date du message : mercredi 26 novembre 2014 à 22h10


Le maire vient enfin d’annoncer lors du dernier conseil municipal ce que nous savons depuis longtemps, TPM va devenir une communauté urbaine et aura à sa charge la construction du parking des Esplageolles. Enfin, les fausses promesses électorales (que je dénonçais) apparaissent au grand jour et en particulier la remunicipalisation de l'eau. Il suffit de regarder le site de légifrance pour constater que l'eau deviendra une compétence de la communauté urbaine.
Les élus qui promettent la remunicipalisation de l'eau pour 2017 l'ignorent ils ?
Peut-être vont-ils nous dire comment ils vont faire, car une gestion communauté urbaine, ce n'est pas une pas une gestion municipale !
Peut-être allons-nous avoir une réponse, ou alors nous le saurons hors des périodes électorales après les élections départementales et régionales en 2016 !

Message

Date du message : mardi 9 décembre 2014 à 14h00


Je ne comprends pas la réaction de Mme Reverdito.
Mr Ferri a été indemnisé pour ses terres, heureusement, la municipalité Paecht voulait y construire une résidence pour personnes âgées.
Aujourd’hui ce n’est pas Mr Ferri qui occupe le terrain mais l’association, ce n’est tout de même pas à Mme Reverdito de choisir les présidents des associations.
Je ne sais pas quels sont les griefs des anciens adhérents, mais les élus doivent rester neutre et ne pas se mêler des affaires internes des associations en particulier de MSV qui ne touche aucune subvention municipale.
Quant au dialogue ce n’est pas le ton de sa réponse.
Je reste étonné que Mme Réverdito responsable de EELV, accepte de sacrifier pour du béton, une terre fertile sur laquelle une association produit une économie solidaire.
Je vais publier un résumé de mon intervention.