Message

gambi-storti.
Visiteur


Date du message : lundi 29 septembre 2008 à 00h56


des anecdotes sur le passé de La Seyne que bien des jeunes ou nouveaux seynois ne connaissent pas:

Le saviez vous
Les frères Lumière à Tamaris en 1900.
Bien avant de s'installer à La Ciotat où ils ont réalisé leur premier film, les frères Lumière avaient leur laboratoire à Tamaris dans la villa "L'Orientale", villa qui existe toujours.

Message

GAMBISTORTI
Membre

Voir plus


Date du message : lundi 29 septembre 2008 à 16h51


Cette rubrique ne semble pas avoir le succés escompté. Allez zou!!!

Message

Nicky
webmaster

Voir plus


Date du message : lundi 29 septembre 2008 à 16h55


gambi-storti a écrit :
Cette rubrique ne semble pas avoir le succés escompté. Allez zou!!!
il y a eu des probs techniques sur le forum ce week end ...
Personnellement je trouve ce poste très intéressant … @ suivre ...

...cordialement...Nicky...

Message

LoulouDeslilas
Visiteur


Date du message : lundi 29 septembre 2008 à 21h36


Ouh moi ca m'interesse, pour alimenter la page :
Je me souviens
avec l'autorisation des "auteurs"
Car l'idée de Françoise était vraiment une bonne idée !!

Message

GAMBISTORTI
Membre

Voir plus


Date du message : mardi 30 septembre 2008 à 10h53


Etant certainement le "vietchou" du forum, je vais pouvoir remonter dans le temps et vous raconter quelques histoires de la vieille Mecque.

Martini par exemple. C'était le vieil établissement scolaire qui était situé à l'emplacement du parking centre ville. A la fois collège technique et moderne il était dirigé par un directeur dynamique et sévère du nom d'Emile Malsert.
Au rez de chaussée de l'établissement il y avait une classe qui était destinée aux élèves accusant un retard pédagogique important dû aux années de guerre ou il n'avaient pas eu classe.

Je me souviens des cours de gym dans le fameux sous sol, autrefois "Entrepot de la dîme"

La guerre ne m'avait pas occasionné de retard scolaire car dans le village où nous étions réfugiés il y avait une classe dans une école privée avec un curé instit qui nous faisait durement travailler.

Détail amusant: L'école des curés c'était "LA BONNE ECOLE" tandis que la laïque on devait l'appeller "LA MAUVAISE ECOLE"

J'ai évolué depuis. (lol)

Message

GAMBISTORTI
Membre

Voir plus


Date du message : mardi 30 septembre 2008 à 19h26


Oh les gonzes !!!! Boulégan!!!!!!!!! vous n'avez rien à déclarer ??

Message

Tilt
Membre

Voir plus


Date du message : mardi 30 septembre 2008 à 22h52


Ne crois pas ça... Ce n'est pas parce qu'on ne répond pas, qu'on ne lit pas les posts avec intérêt; C'est juste qu'on a pas de matériel jugé digne d'intérêt. Mais j'apprécie les petites anecdotes, et je ne suis sûrement pas le seul.

"My cat's breath smells like cat food." (Ralph Wiggum)

Message

GAMBISTORTI
Membre

Voir plus


Date du message : mercredi 1 octobre 2008 à 11h01


C'est peut être l'avantage d'être un vieux.....seynois. (lol). Tiens, une petite anecdote.

Il y a plusieurs années, quelques wagons en manoeuvre à la gare SNCF de La Seyne se sont fait "la malle" et ont décidé de venir faire un petit tour en ville.
Ils se sont détachés suite à une mauvaise manoeuvre et le convoi fou a dévalé en direction du pont des chantiers et ........ils ont fini au fond de l'eau. Le pont n'était pas baissé.

Par miracle, ces wagons fous avaient franchi le passage à niveau et traversé le jardin Aristide Briand sans faire aucune victime

Message

Tilt
Membre

Voir plus


Date du message : mercredi 1 octobre 2008 à 15h15


J'ai lu ça, c'était dans les années 60, je crois. Ils avaient été repêchés par une grue des chantiers.

"My cat's breath smells like cat food." (Ralph Wiggum)

Message

GAMBISTORTI
Membre

Voir plus


Date du message : mercredi 1 octobre 2008 à 16h22


Un autre évènement qui s'est pasé aussi dans les années 60 ou 70. Les CNIM construisaient à Brégaillon dans un hangar "trés sécurisé" des élément industriels pour un pays arabe (peut être la Libye mais je n'en suis pas sûr).
Or, une nuit, des commandos israéliens venus par la mer maitrisèrent le ou les gardiens et firent sauter l'ensemble des éléments.
Déjà Israël pensait que ce travail était en réalité destiné à la construction d'une usine atomique.
Qu'en était t-il exactement ? On a jamais su.