Message

ronchon
Visiteur


Date du message : dimanche 4 janvier 2009 à 16h37


Je n'avais pas reconnu Mme Cyrulnik quant à Mme Leguen je ne la connais pas......et pourtant elle est 1ère adjointe.

Au sujet de Mme Cyrulnik, on m'a dit qu'elle circulait beaucoup à vélo et cela me rappelle Francisque Luminet.

Message

Nicky
webmaster

Voir plus


Date du message : vendredi 9 janvier 2009 à 14h31


DISCOURS VŒUX 2009 - 1ère Partie

Marc Vuillemot a écrit :

Je suis heureux de vous accueillir, avec le Conseil municipal, en un lieu aussi riche de mémoire qu'il l'est de promesses.

Aujourd’hui, nous échangeons des vœux.

Non pas pour sacrifier à je ne sais quel rituel vide de sens.

Non pas pour nous faire des petites politesses de circonstance, mais bien pour partager ce moment particulier où l’on se retrouve, pour repartir d’un bon pas vers la nouvelle année.

On échange des nouvelles de notre vie quotidienne, de la santé des uns et des autres, des enfants…

On parle du monde et du quartier, on pense à celles et ceux qui ne sont plus là et à d’autres qui arrivent…

Bref, on se retrouve entre humains, riches de leur diversité et qui ont une ville en commun.

Nous avons bien sûr convié les représentants de l’Etat, des élus d’autres collectivités, de notre agglomération, divers corps administratifs, consulaires, des entreprises…

Je remercie ceux d’entre eux qui ont pu être parmi nous.

Et plus largement, tous nos partenaires, à qui je répète qu’ils trouveront dans notre équipe des interlocuteurs loyaux et actifs.

Nous voulons continuer à "jouer collectif", comme on dit.

C’est plus que jamais nécessaire en cette période difficile.

Car 2008 a suffisamment fait la démonstration, ici et partout en France, en Europe et dans le monde, que les temps doivent changer.

A coup de guerres, l'actualité en témoigne,

à coup d'agressions sans discernement entre objectifs militaires et cibles civiles, souvent sur des peuples aveuglés subissant eux-mêmes de l'intérieur les diktats de leurs propres gouvernants, parfois dans le silence oppressant de la communauté internationale,

à coup de crise financière,

à coup de destruction de l’environnement et de gaspillages,

à coup d’injustices, d’inégalités, de sans-toit, de sans-travail, de « sans tout ce qu’il faut pour vivre, tout simplement, dans un minimum de dignité »…

oui, 2008 a suffisamment fait la démonstration que les temps des eaux glacées de l’égoïsme doivent faire place à des temps de solidarité.

Les visions étroites doivent laisser place à l’action déterminée et concertée pour l’intérêt commun.

C’est pourquoi nous avons tenu à ce que cette rencontre amicale ait lieu.

Une rencontre « à ciel ouvert », comme on dirait, « à esprits ouverts » ou encore « à cœurs ouverts ».

--------------

Il y a ici, et je les en remercie, nombre de responsables et de militants associatifs dont l'action continue et avisée, dans tous les domaines et en tous nos quartiers, s'inscrit en première ligne pour maintenir ou tisser du lien social, pour éduquer et élever les esprits, pour prévenir les enfermements et les ruptures.

Dans la dernière période, je leur ai souvent rappelé que commencer à redresser les finances de la Ville, sans faire encore appel à l’impôt local, va nous amener à serrer les budgets de nos services, mais va forcément avoir aussi un impact sur l’aide que nous continuerons, bien sûr, à apporter au tissu associatif.

Ils savent que je connais bien la gestion associative, et que je ne dis pas ces choses-là à la légère, ni sans en mesurer l’impact et l’enjeu.

Je suis persuadé qu’ils ont compris.

Et je sais aussi que notre ville a d’immenses ressources humaines, créatives, talentueuses, désintéressées.

Et c’est sur elles qu’il faut miser.

Bref, au moment où il faut « faire des économies », au sens matériel du terme, il faut moins que jamais faire l’économie de l’échange et du travail en commun.

C’est justement en période difficile qu’il faut se parler, pour mieux agir ensemble, avec discernement.

----------------

Pour agir avec discernement, outre une nouvelle équipe d'élus, les quelques mois qui se sont écoulés depuis mars 2008 ont vu la mise en place d’une administration municipale renouvelée, travaillant dans un état d’esprit nouveau.

Ce n’est pas un changement de façade.

Il fallait un « outil » et des ressources humaines adaptés à la situation, il fallait insuffler de la vigueur et de nouvelles forces.

... à suivre ...

...cordialement...Nicky...

Message

Nicky
webmaster

Voir plus


Date du message : vendredi 9 janvier 2009 à 14h33


DISCOURS VŒUX 2009 - 2ème Partie

Marc Vuillemot a écrit :

Agir avec discernement, c'est aussi une nouvelle gestion de l’urbanisme, et le lancement de la révision de notre Plan Local d’Urbanisme, tâche engagée qui va prendre des mois, à la fois pour bien faire, ne léser personne, et pour respecter les procédures légales et administratives, tâche pour laquelle je sollicite votre patience et votre implication dans les phases publiques de concertation.

Ce faisant, nous agissons pour une meilleure qualité de vie, pour l’accès au logement, mais aussi pour la préservation du patrimoine urbain et paysager, pour l’équilibre entre les espaces construits et les espaces naturels…

---------------

Agir avec discernement, cela signifie également que nous faisons des choix, que nous établissons des priorités, et cela, nous voulons le faire ensemble, avec vous.

La mise en place d’adjoints et de conseils de quartier,

celle d’un conseil consultatif des associations sportives,

celle d'un conseil municipal des jeunes étudiants et travailleurs, le premier en région PACA,

celle d'une information partagée sur les finances de la ville,

celle d'un travail sur une Charte de qualité avec nos Comités d'Intérêt Local…

ce n’est qu’un début.

Une nouvelle manière de gérer la ville et, d’une certaine façon, de la rendre aux Seynois…

L’année 2009 sera décisive dans ce domaine, celui de la démocratie locale.

Et il est clair que, si là nous ne réussissons pas, nous ferons peut-être des choses, mais La Seyne n'aura pas repris confiance en elle.

-----------------
Agir avec discernement, malgré un budget de rigueur, c'est aussi ne pas renoncer à certains investissements, ceux qui sont indispensables, utiles et efficaces...

La cuisine centrale, indispensable,

la rénovation urbaine avec nos partenaires,

parce qu'il est inacceptable qu'il y ait encore près de 3000 demandes de logements auxquelles notre Office Public de l'Habitat ne parvient pas à répondre,

et parce que ceux qui vivent dans nos quartiers populaires, des cités HLM au centre ancien, sont des citoyens à part entière, qui sont à égalité de droits avec les autres pour la décence de leur logis et de leur cadre de vie,

les écoles, la sécurité, l’environnement…

Loin du superflu et du tape-à-l'œil, nous voulons nous recentrer sur les missions premières d’une municipalité.

-------------

Mais agir avec discernement, dans la rigueur, ne veut pas dire frilosité.

Avec les moyens qui sont les nôtres, nous ne renoncerons pas à œuvrer pour le dynamisme et le rayonnement de La Seyne.

Je voudrais prendre un exemple dans l’actualité récente.

Notre ville doit se re-tourner résolument vers la mer, dans toutes ses dimensions.

Eh bien, le fait que, pour 2009, nous ayons accepté d’accueillir l’arrivée du tour de France à la voile, comme bien d’autres événements liés à la mer, est en totale cohérence avec cette orientation.

Mais, bien sur, j’ai demandé aux services municipaux de travailler avec les organisateurs, avec le monde associatif et avec le monde des entreprises, pour que cette manifestation soit un succès, pour qu’elle ne nous mette pas en difficulté, mais qu’au contraire, elle profite à la vie sociale et commerciale de la ville.

Une vie commerciale et économique que nous voulons imaginer autour de la richesse maritime et littorale de notre ville, comme nos anciens ont su le faire pendant plus de 350 années.

Nous avons commencé, et allons poursuivre, la réappropriation de nos quais, pour y accueillir de très grands yachts et des navires de croisière, afin d'apporter du travail aux entreprises liées au nautisme, de tirer profit de l'environnement touristique littoral, au bénéfice des acteurs économiques, industriels, petits et gros, artisans et commerçants, qui font confiance à La Seyne en s'y installant et en s'y investissant.

2009 sera aussi le début concret du pôle de compétitivité "mer" de Provence Alpes Côte d'Azur qui va devenir un référent mondial pour la maîtrise du développement durable, solidaire, et de la sécurité en Méditerranée.

La Seyne, avec Ollioules et notre agglomération, est au cœur de ce grand projet. Son tissu économique, technologique et scientifique constitue l'un des atouts les plus pertinents pour relever les défis.

... à suivre ...

...cordialement...Nicky...

Message

Nicky
webmaster

Voir plus


Date du message : vendredi 9 janvier 2009 à 14h35


DISCOURS VŒUX 2009 - 3ème Partie

Marc Vuillemot a écrit :

Notre ville peut s'enorgueillir de compter sur sa terre des femmes et des hommes qui entreprennent et qui ambitionnent à juste titre de jouer un rôle prépondérant dans la définition et la conduite d’une économie marine efficace et solidaire en Méditerranée.

Cet avenir se dessine aux couleurs de l'innovation en matière de sécurité et de sûreté maritimes, d'ingénierie navale, de nautisme, d'exploitation raisonnée des ressources énergétiques et biologiques marines, de défense de l'environnement et de l'aménagement du littoral.

L'enjeu est énorme, parce que la qualité de vie, à commencer par l'emploi, le renouveau de notre cité, devront être au rendez-vous, même si nous-mêmes, élus locaux, ne sommes que de minuscules acteurs de cette aventure de renaissance que nous devons accompagner dans le cadre des compétences qui sont celles d'une mairie.

Et que la ville entière doit accompagner.

--------

Et, justement, comment, à ce moment et dans ce lieu, ne pas rappeler que 2009 marque la mémoire de nos anciens chantiers navals ?

L’AMIANS – l'association mémoire vivante de nos chantiers - fêtera ses vingt ans dans quelques jours.

Ces femmes et ces hommes ont su affronter les difficultés, souvent dramatiques, dans la dignité.

C’est une vraie leçon.

Je les salue et les remercie d’être là.

A mes yeux, ils ne représentent pas un passé révolu, mais une force sociale et humaine énorme.

Ils rendent et rendront encore d’immenses services à notre ville.

----------

Et, symbole de cet avenir tourné vers la mer, l’affiche de nos vœux est l’œuvre des enfants de l’école municipale des Beaux-Arts.

Elle représente le pont transbordeur, au travers du regard lumineux d’enfants de La Seyne.

C’est, je crois, une image forte d'un œil décomplexé que nous devons porter sur un passé de la Navale qui est largement porteur de promesses d’avenir.

C’est notre patrimoine.

Pas le seul, car notre passé est aussi fait de prestige architectural et balnéaire…

Oui, nos racines sont diverses, et c'est tant mieux ! C’est une force ! C'est notre force collective !

----------------

L’année 2009 marquera aussi les dix ans du cirque contemporain, ce festival unique en son genre et qui est né ici même, à quelques mètres près, là où nous trouvons.

Vous le savez, 2008 aura vu la sélection de Marseille, et d’un vaste territoire provençal, comme Capitale européenne de la culture pour 2013.

« Janvier dans les étoiles », notre festival, s’inscrit dans ce mouvement, et La Seyne doit y trouver la ressource d’un nouveau dynamisme culturel qui poussera ses plasticiens, ses gens de théâtre, ou ses musiciens…

Il n'y aura pas de renaissance économique et sociale sans redynamisation culturelle.

----------------

Et puis il y a le temps. La météo, je veux dire, qui nous gâte aujourd'hui.

Franchement, la fin 2008 a mis les petits orages dans les grands.

Si je n'étais pas athée, je dirais que certains dieux nous ont dans le collimateur.

Ils nous ont même fait une sacrée crise au lendemain de Noël.

Un coup de grogne à vous emporter les pins, les toits et même Le Belem !

Mais bon, on a tenu.

Et j’adresse mes félicitations et mes remerciements, au nom de la municipalité, et, j'en suis sûr, au nom de nos concitoyens, à nos services de sécurité, aux pompiers en particulier, aux services publics municipaux et aux autres.

C'est, hélas, souvent en périodes de difficultés exceptionnelles, qu’on le redécouvre et qu'on l’aime, notre service public !

----------------

Un mot d’ailleurs, à propos de service public, pour lever toute ambiguïté quant à notre opposition au service minimum d'accueil des enfants dans les écoles les jours de grève des enseignants.

... à suivre ...

...cordialement...Nicky...

Message

Nicky
webmaster

Voir plus


Date du message : vendredi 9 janvier 2009 à 14h36


DISCOURS VŒUX 2009 - 4ème Partie

Marc Vuillemot a écrit :

Parce qu’on nous a fait assez de mauvais procès !

Nous serions désobéissants aux lois de la République ?

C’est injuste : nous avons appliqué la loi.

Mais, c’est vrai, nous avons manifesté notre réprobation auprès des pouvoirs exécutif et législatif contre une loi qui, selon nous, contredit la Constitution et dont l'application pourrait mettre les jeunes enfants en danger, sinon physique, du moins affectif.

Des élus locaux de tous bords - je dis bien de toutes les sensibilités politiques - ont demandé que l’on abroge cette loi.

Nous continuerons à le faire. Dans le plus grand respect de la démocratie et de la République !

--------------

Un autre petit mot aussi à propos de l'action publique pour la prévention et la sécurité, alors que l'année s'est achevée dans la tranquillité, sans dégradations gratuites de voitures comme les medias l'ont montré ailleurs.

Je tenais à le faire remarquer, et féliciter tous ceux qui y ont contribué, à commencer par les parents qui jouent un rôle difficile, et les éducateurs qui les aident dans leur mission.

Mais il y a eu une série d'agressions inqualifiables de commerçants seynois.

Je voudrais redire aujourd'hui combien nous sommes attachés à une ville sure et paisible.

Notre police municipale a fait tout son possible pour accompagner les victimes choquées.

Elle s'investit pour assurer une présence préventive la plus complète possible.

Mais elle ne peut pas tout et partout.

Je rappelle que la ville a mis à disposition de l'État le terrain sur lequel a été édifié le nouveau commissariat, justement parce que c'était la condition obligée pour obtenir du ministère de l'Intérieur l'affectation de 20 policiers nationaux supplémentaires. Ce qui avait été fait à l'époque.

Or, aujourd'hui, voilà que l'on supprime 14 agents.

Alors, puisque nous en sommes au temps des vœux, je formule celui de voir l'État revenir sur cette décision, et doter en plus La Seyne d'une police de quartier, puisque l'on nous indique que l'expérience tentée il y a tout juste un an en Seine-Saint-Denis s'est avérée bénéfique.

Mais cette délinquance atteste surtout de la désespérance croissante d'une partie de nos concitoyens, victimes, plus que d'autres, de l'impact de la crise de l'économie et du travail.

Et ce n'est pas non plus en réduisant les moyens dédiés aux associations pourtant agréées pour la prévention de la délinquance, dont les éducateurs agissent dans la rue même, jour et nuit, sur les lieux de mal vie, que l'horizon s'éclaircira.

---------

Il fallait, je crois, que tout cela soit dit.

Car 2009, dans la tourmente financière, devra aussi être l’année de la défense et du développement des services "au service des publics", qu'ils soient conduits par l'État ou des collectivités, ou confiés à des associations.

---------

Nous allons maintenant vous inviter à boire un vin ou un chocolat chaud, réalisés par nos propres services qui ont assuré avec brio l'organisation de cette manifestation.

Et je ne terminerai pas sans vous souhaiter du fond du cœur la force et la santé, la bonne humeur malgré tout, le bonheur pour vous et tous vos proches.

Bonne et heureuse année 2009 !

Je vous remercie.

source: Service Communication

...cordialement...Nicky...