Message

Corine wwwLaSeyneInfo
Littérature sur LaSeyne.Info

Voir plus


Date du message : lundi 10 janvier 2011 à 14h36


Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas d'un roman dont je vais vous parler mais d'un essai. Petit par la taille (une petite trentaine de pages) mais grand par le contenu, ce livre écrit par Stephane Hessel est un appel lancé aux générations désenchantées que nous sommes. Un encouragement à réveiller nos consciences anesthésiées par la société du toujours plus, purement et simplement matérialiste. Stephane Hessel nous souffle à l'oreille : INDIGNEZ-VOUS ! Tout en prônant la non-violence, ce grand sage, nous suggère de ne plus nous résigner, de chercher dans notre monde un motif d'indignation, malheureusement nombreux. Ce résistant de la première heure, qui a participé à l'élaboration de La Déclaration Universelle Des Droits de L'Homme, nous invite à « l'insurrection pacifique » et nous rappelle que le motif de base de la résistance était l'indignation. L'indignation contre les injustices faites à l'homme. D' aucuns prétendent qu'il fait l'apologie de la nostalgie, du « c'était mieux avant », je ne suis pas d'accord. Il s'agit tout simplement d'une invitation à être et à ne plus subir. Vaste programme ! de la pensée jaillit l'énergie, alors indignons-nous et avançons !

... Bonne lecture à tous ... Corine ...:)

Message

arthurpaecht
Membre

Voir plus


Date du message : lundi 10 janvier 2011 à 17h26


Corinne j'ai apprécié votre analyse du petit livre de l'ambassadeur Hessel.Je pense que c'est un des grands esprits de notre temps et de notre conscience collective

Message

citoyenne
Membre

Voir plus


Date du message : lundi 10 janvier 2011 à 20h17


j'ai également apprécié ce petit livre qui nous invite à nous indigner contre la politique actuelle en matière de droits des demandeurs d'asile notamment.
C'est tout le programme du Conseil national de la Résistance qui est aujourd'hui attaqué : liberté de la presse, protection sociale, retraites, enseignement public et formation, droit du travail...
j'ai également aimé le film "Walter retour en résistance" dont le lien internet est
www.walterretourenresistance.com
Stephan Hessel y fait une intervention remarquable sur le plateau des Glières en Savoie.

C'est Denis Kessler n° 2 du MEDEF qui avouait dans le magazine "challenge" d'octobre 2007 que le gouvernement s'employait à réformer le programme du Conseil national de la résistance...
L'appel des résistants, le 8 mars 2004, dont Stephan Hessel, Lucie et Raymond Aubrac, appellent les jeunes générations à résister face à la remise en cause du socle des conquêtes sociales de la libération.
Ces résistants se demandaient comment il pouvait manquer de l'argent aujourd'hui pour maintenir et prolonger ses conquêtes sociales, alors que la production de richesse a considérablement augmenté depuis la Libération période où l'Europe était ruinée ?
Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la population ne doivent pas démissionner ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature internationale des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie. fin de citation de cet appel.
"Créer c'est résister, résister c'est créer"
Meilleurs voeux à tous et que 2011 soit l'année de l'indignation, de toutes les résistances pour des conquêtes sociales et pour que "le verbe résister se conjugue toujours au présent" !

citoyenne

Message

sagamore
Admin - Forum UL CGT

Voir plus


Date du message : lundi 10 janvier 2011 à 22h45


Il semble que le Préfet du Var et la députée UMP locale (MMe Pons) n'aient pas lu le livre en question...
voir ici :L'"affaire" de Signes

Plus tu pédales moins fort, moins tu avances plus vite !!

Message

DARWICHE DE BERTHE
Visiteur


Date du message : mardi 11 janvier 2011 à 09h43


Quand un vieux disparait c'est une bibliothèque qui s'éteind. heureusement que Hessel est vivant et au dessus de son âge nous invite sagement à réagir à l'injustice, au politiquement correct cher à M.Paecht qui est en ce moment d'acccord avec tout le monde, à notre propre égoïsme et à nos turpitudes enceintes des préjugés.
l'homme sait de quoi il parle. l'expérience est là. alors mes amis organisons l'indignation dejà contre notre gouvernement qui pour des intérêts clientélistes ne dénonce pas franchement les crimes commises e Algérie et la Tunisie. c'est vrai ce n'est pas l'Iran ou le Soudan où le calcul et les arrières pensées sont autres.
contre nous, qui ont déserté la vie revendicative. et on devient jour après jour des conservateurs accrochés à nos petits conforts de peur de perdre notre misère pour une pauvreté plus ostentatoire.

contre notre pays qui se congratule de fierté "pays de droits de l'homme et des lumières" et qui sombre jour après jour dans l'obscurité de la discrimination, du racisme envers les plus vulnérables, dans la glorification des capitaleux sans vergogne et de passer la solidarité entre les français et les autres au wagon des réformes caduques , verbatim pour amuser la galerie des mercantiles et des fossoyeurs de la vie.

Pour s'indigner nous devrions commencer par nous mêmes en posant la bonne question qu'est ce que j'ai fait pour que ces choses ne restent pas dans cet état?

Message

arthurpaecht
Membre

Voir plus


Date du message : mardi 11 janvier 2011 à 17h02


Darviche de Berthe, vous n'avez de toute évidence rien compris car l'indignation selon Hessel n'est pas unilatérale et concerne tout le monde y compris moi même si vous voulez bien faire taire vos sentiments qui expriment l'intolérance. Vous me taxez de politiquement correct au moment même où je fais exactement le contraire.Que savez vous vraiment de ma vie et de ce que j'ai pû faire pour les autres? Au nom de quoi et de qui vous permettez vous de me donner des leçons? Avez vous déjà réfléchi à ce que vous êtes vous même? Faites le et nous en reperlerons. Cordialement quand même.

Message

darwiche de berthe
Visiteur


Date du message : vendredi 14 janvier 2011 à 17h19


peut être vous aussi, vous ne m'avez pas compris. la question n'est pas là. le vrai questionnement la canton nord attire beaucoup de monde pourquoi faire? quel projet? avec qui? comment faire après les élections? en plus je persiste et signe les anciens ont fait ce qu'ils ont pu et qu'ils laissent la place aux autres. le changement c'est le changement des têtes aussi. mais aussi chacun a le droit de se présenter ancien ou nouveau. l'ancien n'est pas l'échec et le nouveau n'est pas la réussite. ça pourrait être pire.