Message

Nicky
webmaster

Voir plus


Date du message : vendredi 11 octobre 2013 à 09h20


Escroquerie sur Internet: deux interpellations à La Seyne


C'est une enquête nationale de plusieurs mois qui s'est soldée mercredi matin, par l'interpellation de deux personnes à La Seyne

Le couple est soupçonné d'être l'auteur de nombreuses escroqueries sur Internet depuis fin 2010. La technique de deux faussaires était simple : sur des sites de commerce entre particuliers ils mettaient en vente divers objets qu'ils ne possédaient pas : des téléphones, des pièces détachées de voiture. Une fois la vente conclue, ces cybervendeurs encaissaient l'argent, mais se gardait bien de livrer la marchandise.

La plupart du temps, ils n'envoyaient rien, mais quelques clients ont eu la surprise de recevoir par courrier, soigneusement emballés, des paquets de biscuits... Finalement, c'est une maladresse -un numéro de téléphone présent dans une annonce- qui a permis aux enquêteurs d'identifier les auteurs de cette vaste escroquerie : un homme de 42 ans et une femme de 35 ans.

Ce trafic leur aurait rapporté plusieurs milliers d'euros par mois, même si l'ensemble des victimes (situées dans toute la France, Dom-Tom compris) n'a pas encore pu être identifié. Au terme de sa garde à vue, le couple a été remis en liberté. Il sera convoqué ultérieurement. Une information judiciaire a été ouverte.
source: var matin

Message

Nicky
webmaster

Voir plus


Date du message : jeudi 17 octobre 2013 à 11h58


Vente entre particuliers sur Internet : les policiers seynois appellent à la vigilance


Arnaque sur Internet : les policiers seynois ont mis fin aux agissements d'un couple de quadragénaires (photo:Dominique Leriche)
Les policiers du commissariat de La Seyne ont encore du mal à dénombrer les victimes et à estimer le préjudice précisément ... La semaine dernière, ils ont mis fin aux agissements d'un couple spécialisé dans l'escroquerie sur Internet

Les deux quadragénaires sévissaient depuis près de trois ans et ciblaient exclusivement les sites de vente entre particuliers (Le Bon Coin, Vivastreet).

« Ils vendaient tout et n'importe quoi. Ce qui leur passait par la tête », commente un enquêteur. Téléphones, matériel hi-fi, mais aussi véhicules haut-de-gamme et même des tests de grossesse !

« Les annonces qu'ils publiaient étaient crédibles. Parfois même, ils envoyaient des cartes grises trafiquées aux clients ».

Devant tant de « garanties », et afin de réserver ces produits vendus à des prix défiant toute concurrence, les clients n'hésitaient pas à envoyer un chèque d'acompte de quelques centaines d'euros.

Finalement, l'opiniâtreté des enquêteurs, aidés par les services du site Internet, ont permis de démasquer les escrocs, qui ont reconnu les faits, du moins en partie. Remis en liberté sous contrôle judiciaire, ils comparaîtront prochainement devant un juge.

« Des règles de bon sens »

Dans ce contexte, les policiers seynois appellent à la vigilance. « Il faut se méfier des biens vendus à des prix anormalement bas, indique le commissaire Patrice Buil. Et ne pas hésiter à poser de nombreuses questions sur le bien. Cela décourage en général l'escroc. »

Lorsque c'est possible, la police recommande également d'aller voir le bien sur place, ou d'envoyer un proche. Concernant le règlement, l'utilisation de systèmes de paiement sécurisés de type paypal, décourage en général les escrocs, qui préfèrent le cash ou les chèques.

Enfin, la prudence est également de mise pour ce qui concerne l'immobilier. Certaines annonces demandent le versement d'une « garantie » afin de visiter un bien mis en location. Il s'agit le plus souvent d'une arnaque.
source: C. G. - var matin