Message

Nicky
webmaster

Voir plus


Date du message : jeudi 2 octobre 2014 à 11h13


Sous le stade Marquet, une source !..


De gauche à droite : Anne Aussenac, responsable du Développement durable, Jean-Jacques Bres, responsable de la direction des Sports, Marie Bouchez, adjointe aux sports
Les anciens connaissaient bien cette source qui, jadis, irriguait les campagnes maraîchères du quartier Berthe. Lors de la construction du stade, il y a 12 ans, elle n'avait pas été exploitée ...

Le précieux breuvage (cette eau est potable), venu des plateaux alpins du val d'Allos se perdait, via les circuits naturels d'évacuation d'eau. Autrement dit, il se déversait à la mer. « La tribune du stade avait été montée sur micro-pieux, se souvient Jean-Jacques Brès, responsable de la direction des Sports, justement parce qu'il y avait trop d'eau sous la tribune. » La municipalité de l'époque n'a pas jugé bon de l'exploiter. La reclassant parmi les centaines de sources oubliées du Var.

Deux ans de travaux ont été nécessaires pour retrouver et réapprivoiser la source. Après les travaux de forage, deux pompes ont été installées sous la tribune. « Quand on a fait le premier forage, se rappelle encore Jean-Jacques Brès, on ne savait pas vraiment ce qu'on allait trouver. Quand un geyser de 10 mètres est sorti de terre. »

De l'or bleu

« L'enjeu est d'être économe dans une ville du XXIe siècle où le développement durable est la règle », explique Marie Bouchez, adjointe déléguée aux sports, et conseillère régionale en charge des parcs régionaux. Les économies sont devenues substantielles à Marquet. Depuis 5 ans, l'entretien du stade s'effectue en régie municipale, sans aucun intervenant extérieur. Et depuis mars dernier, l'arrosage automatique de la pelouse est entièrement assuré par le débit de la source. Une source dont personne ne se souvient du nom d'ailleurs. Avis à nos lecteurs !
Sylvette Pierron - le seynois

Message

GAMBISTORTI
Membre

Voir plus


Date du message : jeudi 2 octobre 2014 à 17h14


Nicky www.LaSeyne.Info a écrit :

Sous le stade Marquet, une source !..

De gauche à droite : Anne Aussenac, responsable du Développement durable, Jean-Jacques Bres, responsable de la direction des Sports, Marie Bouchez, adjointe aux sports
Les anciens connaissaient bien cette source qui, jadis, irriguait les campagnes maraîchères du quartier Berthe. Lors de la construction du stade, il y a 12 ans, elle n'avait pas été exploitée ...

Le précieux breuvage (cette eau est potable), venu des plateaux alpins du val d'Allos se perdait, via les circuits naturels d'évacuation d'eau. Autrement dit, il se déversait à la mer. « La tribune du stade avait été montée sur micro-pieux, se souvient Jean-Jacques Brès, responsable de la direction des Sports, justement parce qu'il y avait trop d'eau sous la tribune. » La municipalité de l'époque n'a pas jugé bon de l'exploiter. La reclassant parmi les centaines de sources oubliées du Var.

Deux ans de travaux ont été nécessaires pour retrouver et réapprivoiser la source. Après les travaux de forage, deux pompes ont été installées sous la tribune. « Quand on a fait le premier forage, se rappelle encore Jean-Jacques Brès, on ne savait pas vraiment ce qu'on allait trouver. Quand un geyser de 10 mètres est sorti de terre. »

De l'or bleu

« L'enjeu est d'être économe dans une ville du XXIe siècle où le développement durable est la règle », explique Marie Bouchez, adjointe déléguée aux sports, et conseillère régionale en charge des parcs régionaux. Les économies sont devenues substantielles à Marquet. Depuis 5 ans, l'entretien du stade s'effectue en régie municipale, sans aucun intervenant extérieur. Et depuis mars dernier, l'arrosage automatique de la pelouse est entièrement assuré par le débit de la source. Une source dont personne ne se souvient du nom d'ailleurs. Avis à nos lecteurs !
Sylvette Pierron - le seynois

J'en reste "estomaqué". Depuis plus de 60 ans je fréquente ce stade de la "Muraillette" et jamais je n'avais entendu parler de cette source et ce n'est pourtant pas faute d'avoir farfouillé dans les archives de ce club plus que centenaire. Le stade souvent inondé a été surélevé deux fois mais on disait que c'était à cause du vallat qui coule le long et derrière la tribune pour se perdre plus loin en direction de la mer. Bon, on en apprend tout les jours et, comme j'écrivaiau début, j'en reste "estomaqué. De l'eau, potable en plus, on la mettra dans le pastis

Je suis seynois et j'en suis fier

Message

photoscyclo
Membre

Voir plus


Date du message : jeudi 2 octobre 2014 à 17h24


GAMBISTORTI

Citation :

...De l'eau, potable en plus, on la mettra dans le pastis

Avec modération (l'eau bien sûr)...