Message

Nicky
webmaster

Voir plus


Date du message : jeudi 2 juillet 2015 à 12h11


Les Fruits et Légumes de Saison du Mois de Juillet & l'Astuce d'Andrée


Les fruits et les légumes sont les parties comestibles de certaines plantes utilisées dans l'alimentation de l'homme et des animaux domestiques. Lorsqu'ils sont consommés peu après leur récolte, les fruits et légumes sont dits de "saison"

En général, ils n'ont pas subis de procédures de longue conservation et d'onéreux transports comme pour des fruits et légumes importés ou cultivés en hors saison ... Consommer ainsi les fruits et légumes de saison, c'est surtout consommer local ... Consommer des fruits et légumes de saison locaux, c'est aussi participer au développement durable dénommé aussi développement soutenable ...

Légumes de Saison du Mois de Juillet

- petit pois
- Ail
- Navet
- Aubergine
- Chou-fleur
- Haricot
- Brocoli
- Chou-chinois
- Fenouil
- Concombre
- Chou rouge
- Chou blanc
- Pomme de terre
- Pois mange-tout
- Chou-rave
- Bette
- Laitue romaine
- Pâtisson
- Poivron
- Chou Romanesco
- Carotte
- Céleri
- Petit oignon blanc
- Epinard
- Céleri branche
- Chou frisé
- Oignon
- Radis
- Radis long
- Courgette
- Betterave rouge
- Maïs
- Artichaut
- Cima di Rapa
- Potiron

Fruits de Saison du Mois de Juillet

- Tomate charnue
- Tomate Peretti
- Tomate
- Myrtille
- Framboise
- Airelle
- Groseille à maquereau
- Quetsche
- Abricot
- Banane
- Avocat
- Cerise
- Citron
- fraise des bois
- Fraise
- Fruit de la passion
- Groseille
- Litchi
- Kiwi
- Melon
- Mangue
- Mûre
- Nectarine
- Papaye
- Pêche
- Prune
- Cassis
- Pastèque


Agrandir - cliquez ici

Suggestion:


Salade de Fruits de Saison au Sirop de Menthe et Fleurs de Lavande fait Maison
en savoir plus - cliquez ici

Message

Andree
Marraine du Gobie Bleu

Voir plus


Date du message : jeudi 2 juillet 2015 à 19h18


Ha mais que vois je ??? Juste pour nous mettre l'eau à la bouche
Voilà une saison que j'aime, car ces fruits et légumes exposés ainsi nous font bien voir que nous sommes en été ! Et comme j'adore l'été car il fait trèèèès chaud, et que j'aime quand il fait chaud...
Donc, on ne va pas trop cuisiner quand même, hein !
Bah, un petit peu quand même.
Et merci à Nicky pour penser chaque mois à remettre au goût du jour cette rubrique qui va devenir petit à petit lue par des centaines de gens ! qui vont se régaler !
et qui, je le rappelle, peuvent participer sur ce sujet (comme sur tous les autres, d'ailleurs) en nous donnant leurs recettes, trucs et astuces....

Tiens, les pâtissons. Aujourd'hui, nous allons parler des pâtissons...

Ce joli légume qui plaît tant à Ismahane. Et que nous avons découvert un été, à la ferme de Mar Vivo (et oui, je ne fais pas mes courses qu'au marché du cours Louis Blanc...
Ce légume donc, de la famille des courges et des courgettes (il ressemble à une petite courge et a la couleur d'une courgette), est un délice. Il suffit juste de savoir qu'il ne s'épluche pas. Parce que la première fois que j'en ai acheté...et bien, croyez moi les amis, mais j'ai essayé de l'éplucher. Ha ça, j'y suis arrivée...Mais alors, mes mains s'en souviennent encore !
bref, ce légume disais je, est excellent dans l'assiette. Alors, toutes les recettes vous diront de le manger bouilli (pendant une quinzaine de minutes, et coupé en morceaux).
Mais moi, je préfère le cuisiner autrement...

Vous mettez dans une poêle une cuillère à soupe de graisse de canard (ou de l'huile d'olive si vous ne mangez pas d'animaux morts ).
Vous y faites revenir un bel oignon coupé en fines lamelles, et vous y rajoutez votre patisson coupé en petit dés (vous enlèverez barbe et graine du milieu s'il y a, mais je ne vais pas tout vous dire, vous comprendrez bien, n'est ce pas ?).
Vous laissez cuire en tournant à feu très doux pendant environ 3/4 d'heure, salez, poivrez. Rien de plus !
Que du bonheur !!!
Pour ceux que ça ne gêne pas, rajoutez y donc des lardons....
Allez ! bon appétit.
Tè vé ! ça m'a donné faim !

Message

Ismahane
Membre

Voir plus


Date du message : mardi 7 juillet 2015 à 17h02


Haaa le patisson quelle délicieuse aventure.

Merci Andrée pour cette douce découverte.

C'est que vrai je l'adore, et d'ailleurs il fait régulièrement partis de nos menus lorsque je suis à la seyne.

Message modifié le mardi 7 juillet 2015 à 17h03 par Ismahane

Message

Andree
Marraine du Gobie Bleu

Voir plus


Date du message : mardi 7 juillet 2015 à 20h03


Exact ! et c'est pour bientôt que tu viens nous faire un petit coucou d'après ce qu'il me semble...
Bon, là, il fait chaud, mais du coup, cela me fait voir que...et bien... faut que je mette une autre recette par exemple !

Allez, un peu plus tard, parce que là, il fait trop chaud. Alors une bonne boisson fraiche (un demi citron pressé pour un verre d'eau) s'impose.

Message

Andree
Marraine du Gobie Bleu

Voir plus


Date du message : lundi 13 juillet 2015 à 08h38


Bonjour,
quelqu'un a parlé de cade sur la rubrique "la Seyne d'antan". Bon, voyons voir.
J'ai une recette (que j'avais dû copier sur internet) que voici :

- 250 gr de farine de pois chiche
- 50 cl d'eau
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- sel, poivre

Mettez le tout dans une plaque allant au four, et mettez à cuire à 200 ° (après pré chauffage) pendant au moins 30 minutes.
Bon, voilà. Et je le répète, la mienne n'étais pas terrible, mais évidemment, c'est mieux un four à bois...

Au fait Nicky... alors, la photo de ces jolis et très bons pains sans gluten ? Me suis régalée ! Et je me régale encore...

Pour ce midi ça sera une omelette d'épinards.

Vous lavez et coupez un peu les tiges d'une belle botte d'épinards bien frais. Vous les jetez dans une casserole d'eau frémissante pendant 7/8 minutes. Versez dans une passoire et laissez égoutter.

Mettez dans une poêle un bon morceau de beurre à fondre tout doucement, et vous y laisserez fondre un oignon (jaune) coupé en fines lamelles.

Pendant ce temps, vous mixez vos épinards et vous les rajoutez aux oignons.
Dans un bol mettez trois oeufs que vous battez avec du sel, du poivre, du persil haché, de l'ail passé au "gratte ail".
Une fois votre mixture bien battue, versez là sur les épinards, et laissez cuire (4/8 minutes).
Retournez votre omelette. Et laissez encore deux trois minutes (moins pour ceux qui l'aiment baveuse).

A taaaaaable !!!

Ha oui, un petit verre de rosé fera très bien l'affaire !

Bonne journée
Andrée

Message

Andree
Marraine du Gobie Bleu

Voir plus


Date du message : vendredi 17 juillet 2015 à 13h28


Bonjour,
allez, pas de recette de cuisine pour aujourd'hui. Mais comme je suis bloquée à la maison par un vilain plâtre...Il faut bien quand même que je passe le temps. Alors, je vais juste vous parler de quelques variétés de fruits et légumes, et de leur utilisation.
Bien sûr, vous me ferez plaisir si vous même, rajoutez des commentaires !
Aujourd'hui, je vais vous parler de la pomme de terre. Vous savez, ce tubercule que l'on utilise dans beaucoup de recettes, et de nombreuses façons, et qui est sans gluten....
Tout d'abord, voici les principales variétés de pomme de terre qui existent :
- la belle de Fontenay (je l'utilise surtout en salades)
- la BF 15 (une cousine à la Belle de Fontenay. Je ne suis pas sûre de l'avoir utilisée...)
- la Charlotte (tiens, c'est sa fête aujourd'hui ! Celle là ne me dit rien)
- la Franceline (celle là me parle mieux. Je viens de voir que c'est une cousine de la Francelline. L'avantage : elle a la peau très fine)
- la Nicola (non non, rien à voir. Originaire d'Allemagne. Me dit rien non plus)
- la Pompadour (ha, là, si, un peu... Quelqu'un connait ?)
- la Ratte (qui n'en a pas ? ha celle là, je l'utilise : jetée dans le four, une fois lavée. Je lui laisse la peau, bien évidemment. excellente !)
- la Roseval (ha la belle bretonne ! En pomme des champs, rien de meilleur ! m'arrive de la faire en purée aussi)
- la Rosine (un croisement comme la BF 15. Pas d'utilisation pour moi)
- la Bintje (très bonnes une fois pour les frites !)
- la Estima (connait pas !)
- la Manon (qui a dit des sources ??? On fait les purées avec. Mais je ne l'utilise pas non plus)
- la Monalisa (du Louvre ??) (celle là, je connais ! Et l'utilise tant pour les salades que pour les frites, même si elle n'est pas au top pour cela).
- la Samba (et sans collants non plus !) (celle ci va dans les potages. Enfin...quand on en trouve).

En connaissez vous d'autres ? Vous les trouvez ou ? et vous les utilisez comment ?

Une indienne m'a raconté que la pomme de terre déposait des toxines dans les intestins, et qu'aux Indes, chaque fois qu'ils en mangent, ils boivent après une infusion de racine de gingembre frais. Cela empêcherait les douleurs abdominales... Et bien, du coup, je me fais ces infusions régulièrement, et, en effet, mêmes d'autres douleurs (articulaires) ont été apaisées, lors de mes crises de fibromyalgies. Tiens, du coup...
Vous prenez un morceau de racine de gingembre frais (environ 30 gr), vous l'épluchez, vous l'écrasez avec un pilon dans le mortier.
Mettez tout cela dans une théière, faites bouillir de l'eau et versez là dessus. Bouchez votre récipient, laissez infuser 5 bonnes minutes. Servez, buvez (certes il fait chaud, mais cela passe bien...). Ne laissez pas votre racine tremper dans l'eau qui reste, car c'est très fort en goût...
Et ne buvez pas tous les jours, car le gingembre a les mêmes vertus que l'aspirine, avec les mêmes risques, donc, pour ceux qui ont des problèmes avec l'aspirine.
Une autre petite recette : écrasez 100 grs de racine de gingembre frais après l'avoir épluché. Mettez la chair écrasée dans un litre de jus de fruits, et laissez quelques heures au frigidaire. Bien frais, vous allez vous régaler !
Bonne journée !

Message

Nicky
webmaster

Voir plus


Date du message : vendredi 17 juillet 2015 à 13h43


Andree a écrit :

... Aujourd'hui, je vais vous parler de la pomme de terre ... la Ratte (qui n'en a pas ? ha celle là, je l'utilise : jetée dans le four, une fois lavée. Je lui laisse la peau, bien évidemment. excellente ...

L'incontournable Purée de Ratte de Joëll Robuchon

Message

Andree
Marraine du Gobie Bleu

Voir plus


Date du message : dimanche 19 juillet 2015 à 11h43


Merci Nicky ! de ce bel (et bon exemple) en vidéo !

Aujourd'hui, c'est de tomates que je vais vous parler.Car, effectivement, nous sommes en pleine saison. Et comme nous sommes presque en manque, étant donné que si l'on prend des tomates d'ici, c'est maintenant et pas en hiver... il faut donc en profiter !
Un peu d'histoire...
La tomate a donc été, d'après ce que j'ai pu lire dessus, découverte au Pérou par Christophe Colomb (et ben, il en a découvert des choses !).
Elle est arrivée chez nous après être d'abord passée par l'Espagne puis par l'Italie (la fameuse pomodoro).
C'est un fruit (enfin, pour moi, c'est une crudité), et on peut la manger crue ou cuite.
Il en existe plusieurs variétés, mais je n'en connais pas tellement, si ce n'est la coeur de boeuf, les cousines l'olivette et la Roma, celle en grappes, la Marmande bien évidemment. Pour moi, c'est la ronde et la pendelotte, tout simplement. Vous en connaissez d'autres ?

Bien sûr, je n'oublie pas les tomates cerises, cocktail, etc...mais...bof...
Bref, il faut savoir que jusqu'en 2000 au moins (aujourd'hui, je ne sais pas), les tomates transgéniques n'avaient pas le droit d'être cultivées en France...

Les tomates peuvent être plantées en sol ou hors sol, sous serre, ou en pleine terre. Je préfère celles du jardin...
Il se dit que la tomate ne devrait pas être mise au figidaire, car cela stoppe leur maturation, et leur goût et leur odeur en sont perturbés... Mais si on l'aime fraiche...Mais bon, il faut savoir que la tomate ne se garde que 5/6 jours. Il vaut mieux en acheter peu mais souvent.
Les tomates seront toujours meilleures chez votre petit producteur que dans une grande surface ou elle passe son temps dans le froid (surtout en ce moment !!!)
Allez, une petite recette dont je raffole, toute simple :
Un carpaccio de tomates :
coupez une ou deux tomates en tranches très fines, disposez les tranches sur une assiette frottée d'ail. Arrosez les de jus de citron et d'huile d'olives, salez et poivrez. Recouvrez d'un film alimentaire. Laissez mariner une heure.
Avant de déguster, parsemez les de copeaux de parmesan (j'y rajoute du tabasco...).

Une autre, car elle me tient à coeur... La tomate à la flamme du gaz !
Quand j'étais petite, ma grand mère me faisait "la tomate à la flamme du gaz". Une tuerie.... Bon, votre cuisinière souffre un peu. Mais quel délice !
Mettez une grille sur votre feu du gaz, et mettez la tomate dessus. Arrosez là d'huile de tournesol et laissez la noircir.
Salez un petit peu.
Quand votre tomate est bien noire, mettez la dans une assiette, écrasez là, salez un petit peu à nouveau, mettez une cuillère à soupe d'huile de tournesol, et trempez votre pain dedans.
Je ne vous en dis pas plus. Celui qui n'a jamais goûté ça, est un malheureux !
Et le gaz n'est pas plus cancérigène qu'autre chose...
Bon appétit !

Message

Andree
Marraine du Gobie Bleu

Voir plus


Date du message : lundi 20 juillet 2015 à 15h33


Bonjour,
et si nous parlions de carottes aujourd'hui ? Voilà ! tout ça, parce que ce midi, une belle assiette de carottes râpées a fait mon bonheur !
allons y !
Nous consommons la carotte de différentes formes, en crudités, ou en légume d'accompagnement. Les aphorismes les plus fantaisistes circulent à son sujet : la carotte rend aimable, elle donne des fesses roses... bref, ce légume/crudité est porteur de multiples bienfaits, et c'est tant mieux parce que j'adore ça !
La Nantaise est celle que nous retrouvons le plus souvent sur nos étals, la longue, classiques. Bon, après, pour moi, une carotte reste une carotte... Aucun intérêt de retenir les noms.
La carotte de saison est récoltée de maintenant à septembre. Mais nous en trouvons toute l'année. Différents type de cultures de carottes nous offrent ce bonheur. N'oublions pas les carottes cultivées dans le sable. Mais pour moi, celles en terre sont meilleures gustativement parlant ! (oui, un nouveau mot)
Nous l'utilisons donc crues, ou dans les plats cuisinés, dans les potages.
Et les fanes ! un bon velouté de fanes de carottes, ma foi, je ne dis pas non...
Mais tiens, un petit gratin de carottes, ça vous dit ?
Epluchez et lavez 500 gr de carottes. Mettez les à cuire une quinzaine de minutes dans de l'eau bouillante et salée (une astuce : si vos carottes sont grosses, incisez les sur les deux tiers de leur longueur. ça leur permettra de cuire uniformément...)
Puis mixez les avec de la crème fraiche et une belle pomme de terre bouillie, et 3 gousses d'ail.
Mettez dans un plat à gratin, rajouter un demi verre de lait, saupoudrez de fromage râpé (gruyère ou tome de chèvre), un peu de beurre, et hop ! au four (190 °) pendant une bonne demie heure !
A taaaaable ! Une belle salade verte terminera votre accompagnement !

Message

Nicky
webmaster

Voir plus


Date du message : dimanche 26 juillet 2015 à 21h06


Pomodori ripieni di riso - le videoricette di Cookaround