Message

Hubert
Visiteur


Date du message : dimanche 4 février 2018 à 14h23


Conférence-débat avec Benoît Hamon le 6 février 2018 à La Seyne sur Mer
Conférence-débat avec Benoît Hamon le mardi 6 février 2018 à 18 heures à la bourse du travail au 42, avenue Gambetta à La Seyne sur Mer.

Après s’être vu refuser l’accès à la fac de droit de Toulon où il devait tenir une conférence le 6 février, Benoît Hamon (candidat à la dernière présidentielle, il a quitté le Parti socialiste pour créer son propre mouvement, Génération.s) a finalement trouvé un plan B de l’autre côté de la rade, à la bourse du travail de La Seyne.

Mais le maire Marc Vuillemot (PS) ne se contente pas de lui offrir l’hospitalité. Dans un communiqué, où il s'exprime en sa qualité de vice-président de TPM délégué à l’enseignement supérieur et la recherche, il tient à réagir, vertement!

"Il n’y a pas d’autre mot que “pitoyable” pour qualifier la décision de la présidence de l’université de Toulon, commence-t-il. Le refus d’accueillir dans un de ses amphis une conférence à l’adresse des étudiants, au prétexte qu’elle est donnée par un acteur politique - et je tiendrais le même propos s’il s’était agi de quelque autre membre d’un parti politique que la République n’interdit pas - est indigne d’une institution publique supposée contribuer à l’éveil des consciences."

Après avoir rappelé que "cette communication, dont le thème est “Le contrat social au XXIe siècle: être jeune en 2018”, a été accueillie dans d’autres universités", il enfonce le clou: "Ce refus est d’autant plus lamentable que, par la voix de son vice-président - puisque son président ne daigne pas répondre lui-même à ma demande d’échange - notre université croit malin de se justifier en arguant du fait qu’elle aurait obéi à une soi-disant injonction politique métropolitaine de ne pas recevoir un autre conférencier, en l’occurrence un candidat à l’élection présidentielle de mai 2017 devenu depuis président de la République, à laquelle elle se serait piteusement pliée. C’est minable."