Message

Marc Vuillemot
Visiteur


Date du message : samedi 1 octobre 2005 à 10h45


30 SEPTEMBRE 2005

Le T.G.V. et l'agglomération toulonnaise : et on demandait leur avis aux Varois ?

Depuis plusieurs mois, arguments et contre-arguments s'échangent sur le projet de ligne de TGV pour notre région. Nous disposons maintenant d'assez d'éléments pour nous faire une opinion.

Aujourd'hui, Paris est, en gros, à quatre heures de Toulon. Le gain de temps annoncé pour la future ligne avec une gare à l'Est de Toulon serait de moins d'une demi-heure. Bof…

On nous parle de dizaines de millions d'euros par kilomètre pour rapprocher la ligne à grande vitesse de notre agglomération. Or on sait que l'Europe ne participera pas au financement et que l'État entend réduire sa part. Le surcoût se portera immanquablement sur les contribuables régionaux, déjà pressés par la décentralisation imposée par le gouvernement depuis 2004.

La question des priorités se pose. Ne vaut-il pas mieux engager les crédits publics pour améliorer les dessertes régionales rapprochant ainsi l'ensemble du Var des gares TGV de Marseille ou d'Aix ? Ne vaut-il pas mieux œuvrer aux déplacements urbains et aux transports collectifs de l'agglomération pour assurer un gain sur le temps d'accès aux gares ? Ne vaut-il pas mieux développer le transport ferroviaire et maritime des marchandises entre l'Espagne et l'Italie, permettant de désengorger et sécuriser nos autoroutes ?

Au-delà, même pour les moins avertis d'entre nous, se dessine l'image d'une transformation radicale de l'économie et de la vie sociale de notre agglomération et du Var. On l'a vu ailleurs : la ligne à grande vitesse entraînera inévitablement un développement semblable à celui de la Côte d'Azur niçoise, fondé prioritairement sur le tourisme de luxe et la résidence des gens aisés travaillant dans les métropoles.

Le corollaire en sera une nouvelle flambée du coût des terres, du bâti et de la location, interdisant un peu plus l'accès au logement aux plus modestes et même aux classes moyennes.

Si c'est cela que nous souhaitons, alors oui, le TGV a un sens. Mais nous ne sommes pas sûrs que ce soit là l'aspiration de la majorité des Varois.

Et, puisque la Région est concernée, la loi permet à Michel Vauzelle, son président, d'organiser un référendum local. Ne lui faudrait-il pas y réfléchir ?

Petite tribune de Marc Vuillemot
Président des élus socialistes du Groupe de la Gauche Uniedu Conseil Municipal de La Seyne-sur-Mer