Message

LaSeyne.Info
Visiteur


Date du message : vendredi 30 juin 2006 à 14h28


La consolidation se poursuit parmi les opérateurs télécoms français. Après AOL, Tele2 étudie une cession de sa filiale française. Le suédois avait déjà cherché un acquéreur il y a un an, puis abandonné faute de candidats et relancé le processus en début d'année. Comme en 2005, il est conseillé par Rothschild. Il se montrerait moins gourmand, réclamant au minimum 400 millions d'euros - et non plus 500 millions. L'an dernier, le dossier avait été examiné par Telecom Italia, Neuf Telecom, Free et Deutsche Telekom. Cette fois, des négociations avancées sont en cours avec Neuf Cegetel, intéressé à plus d'un titre. Cela lui permettrait d'engranger 300.000 clients ADSL, se rapprochant ainsi de son rival Free. Ensuite, il est le principal fournisseur de Tele2, son deuxième client après SFR. L'intégration serait donc aisée. Inversement, la filiale de Louis Dreyfus et SFR risquerait de perdre des revenus en cas de rachat de Tele2 par un concurrent. Elle avait déjà discuté fusion avec Tele2 en 2004 et regardé le dossier en 2005 mais avait, à chaque fois, été accaparée par sa fusion avec Cegetel. Désormais, Tele2 possède aussi le premier opérateur mobile virtuel de France (190.000 clients à fin mars), hébergé par Orange. Ce dernier a toutefois un droit de regard sur l'avenir de ce MVNO et pourrait reprendre les clients en cas de rachat de Tele2 par un concurrent.