Message

LaSeyne.Info
Visiteur


Date du message : mercredi 12 juillet 2006 à 02h39


Le comité interministériel pour la société de l'information proposera a compter de janvier 2007 une offre associant matériel et accès à Internet pour 1 euro par jour.

Décidé en mars 2006, le programme gouvernemental "Internet accompagné" visant à réduire la fracture numérique en développant l'accès Internet en France, notamment des familles les plus modestes, vient de déboucher sur une première action. Le Comité interministériel pour la société de l'information (Cisi) a annoncé, mardi 11 juillet, le lancement, à compter du 1er janvier 2007, d'une offre spécifique d'équipement informatique et d'accès à Internet destinées aux foyers ayant des revenus modestes.

Cette formule clef en main associera l'achat du matériel, des logiciels et d'un anti virus, un accès Internet haut débit (au minimum 20 méga), l'installation à domicile, quatre heures de formation et trois déplacements pour vérifier que tout fonctionne bien. Cette offre n'est accessible que sous condition de revenu (le seuil d'éligibilité n'est toutefois pas encore connu) et sera assortie d'un micro-crédit de trois ans garanti par l'Etat dont les mensualités de remboursement s'élèveront à un euros par jour.

"Cette somme ne couvrira toutefois pas l'intégralité des dépenses, indique Benoît sillard, délégué aux usages de l'Internet au sein du gouvernement. Le reste sera à la charge de l'Etat. Son action dans ce domaine prendra différentes formes. Elle concerne aussi bien les négociations qui seront menées sur le prix des connexions Internet, que les mesures d'éxonération de charge pour les partenaires, la garantie du prêt ou encore la mise en place de Chèque Emploi Service. Mais à ce jour, la contribution de l'Etat est encore difficile à difinir."

Le prix de la connexion Internet devrait être négociée au environ de 15 euros par mois maximum, soit près de deux fois moins que la plupart des offres haut débit proposées actuellement par les FAI. Mais celles-ci comprennent souvent, il est vrai, des services associés tels que la voix sur IP, et la télévision par ADSL. Pour l'instant, les négociations avec les fournisseurs d'accès n'ont pas commencé. Elles devraient avoir lieu cet été et ne devraient aboutir qu'à partir de la rentrée de septembre.

Dans l'état actuel d'avancement du dossier, difficile de savoir quel FAI pourrait signer des accords avec le gouvernement. Il semble toutefois que Orange, Club Internet et Neuf Cegetel aient déjà signé des accords avec l'Etat dans le cadre plus large du programme "Internet accompagné". Il suffirait dès lors d'élargir le périmètre de ces accords.

Concernant cette mesure très spécifique, le Cisi ne s'est pas fixé d'objectif précis. Les seules prévisions qu'il avance concerne le programme dans sa totalité, à savoir un taux d'accès à Internet des ménages français de 56 % à la fin de l'année 2006 (contre 50 % fin 2005), soit 2 % de plus que la croissance normale des accès Internet.