Message

Nicky
webmaster

Voir plus


Date du message : dimanche 3 avril 2016 à 19h41


Appel à l'État : merci des soutiens, et à demain pour nous faire entendre

Agrandir la Photo - cliquez ici
Marc Vuillemot a écrit :

Merci à la majorité municipale, aux élus LR-UDI, Debout la France, et Divers droite, d'avoir approuvé ma proposition de réclamer à l'État un accompagnement de notre ville sous forme d'un plan de secours exceptionnel, soutenu par les collectivités.

Merci aux syndicats des personnels de la commune d'avoir proposé de s'investir pour obtenir ce qui est dû à notre commune.

Merci aux commerçants, chefs d'entreprises, responsables d'associations et de comités de quartiers et d'intérêt local, d'avoir manifesté dès vendredi leur soutien à ma démarche.

La Seyne, par son potentiel unique, est une chance pour les 600.000 habitants de l'aire urbaine de Toulon. La Seyne veut continuer à agir pour la cohésion sociale, la dynamique économique et l'emploi, le développement durable et les valeurs républicaines. La Seyne a prouvé qu'elle ne refuse pas de contribuer à l'effort national, mais elle a déjà beaucoup donné, et plus que d'autres.

Et sa population, ses services publics, ses acteurs économiques et associatifs, ne peuvent plus consentir de nouvelles contraintes.

Il faut maintenant, tous ensemble, que nous fassions entendre notre appel.

Dès ce lundi, je m'emploierai à solliciter les représentants de l'État, ici et à Paris, et les responsables intercommunaux, départementaux et régionaux. Il est possible qu'il faille peser de tout notre poids pour que notre message soit entendu. Soyons-y prêts.
source: marcvuillemot.com

Message

Nicky
webmaster

Voir plus


Date du message : mardi 5 avril 2016 à 14h12


Pétition: Pour un Soutien d'Urgence de l'Etat ...

Agrandir la Photo - cliquez ici
La Mairie de La Seyne sur Mer a écrit :

Bonjour à tous,

Suite à la réunion de vendredi dernier (notre photo), la mobilisation pour les finances de la Ville se poursuit avec le lancement d'une pétition "Pour un soutien d'urgence de l'Etat à la ville de La Seyne-sur-Mer (83-Var)", à retrouver sur le site change.org : http://chn.ge/1PQCdJ4

Message

Mathieu MAZOYER
Visiteur


Date du message : mardi 5 avril 2016 à 22h28


Bonsoir tout le monde,

Hier j'ai lu l'appel de M. le Maire concernant l'état des finances de la ville.
Je reste stupéfait ! En effet, c'est en arrivant au Budget, que l'on se pose la question sur l'état des finances !!!
Comment réagir ? il ne s'agit pas de gauche ou de droite, mais d'une incapacité à l'ensemble des élus d'agir ! Alors je vois maintenant des personnes qui disent mais, on vous l'avait pendant les dernières élections oui et après ????
Comment des élus, même minoritaires, et dans la majorité on continué à faire fonctionner la ville sur l'année sans se poser de question ? où est le contrôle budgétaire ? Combien de personne la ville a embauché ?

Un gérant qui gère une entreprise en attendant la fin de l'année pour tirer la sonette d'alarme risque le pénal ! et un élu ? combien de sous sont issus des impôts ? Et on appelle à l'aide maintenant ?

Mais vous ne vous êtes jamais posé la question que la gestion d'une ville n'est pas d'attendre un potentiel budget de l'état seulement ? Où sont les entreprises ? où en est l'enquête sur les commerces en centre ville ? combien le casino a fait venir de touriste ? quel est le ROI sur l'investissement casino ? le potentiel ROI sur les projets ? vous voulez que je vous dise 0 car quand on est une ville à dominance sociale, on est l'équivalent d'un demandeur RSA qui va demander l'aide à son assistant(e) social(e) de nouvelles entrées alors qu'il vient d'investir ses économies dans un nouvel iphone ...

Alors je vous le dit à titre de Citoyen et de Seynois, je vais demander l'intégralité des embauches, du fonctionnement de la ville depuis 3 ans, les projets concrets, qui ont rapportés, en sachant que l'état se désengage de plus en plus, et je vais être sur le dos des élus, jusqu'à ce que j'obtienne ce que je veux et je publierai l'intégralité des documents, l'état des embauches, des investissements, des procès ....

Je veux comprendre et je veux que tout le monde enfin arrive à comprendre la gestion de cette ville qui est compliquée depuis près de 30 ans ...

Message

Andree83
Membre

Voir plus


Date du message : mercredi 6 avril 2016 à 07h57


Bravo ! Et pourquoi pas monter un collectif ?
Mais je suis bien d'accord. Le rapport de la Chambre régionale des comptes avait prévenu depuis 2009. Donc...
Il aurais suffit d'une bonne gestion !

Message

KATOUNE
Membre

Voir plus


Date du message : mercredi 6 avril 2016 à 12h13


Bravo au moins quelqu'un qui a le courage de dire ce qu'il pense!!
Quand à M Le Maire arretez de nous prendre pour des "jambons"!!
ce résultat est du à une mauvaise gestion de la ville un point c'est tout!
encore une maniére déguisée de nous préparer à encore payer PLUS d'impots l'année prochaine et ainsi de suite!!!!

LAMENTABLE!!

Message

michele
Membre

Voir plus


Date du message : mercredi 6 avril 2016 à 15h34


+1

Message

militante
Visiteur


Date du message : mercredi 6 avril 2016 à 18h42


Côté gestion il faut mettre tous les maires dans le même sac. Par contre rendre à césar ce qui est à césar, si y en a un qui a baissé la dette abyssale de la ville en faisant des coupes dans le budget de fonctionnement c'est vuillemot, si aujourd'hui les places de parking sont gratuites c'est vuillemot, si des services comme le parking ou la restauration scolaire sont toujours pavillon mairie, pour que l'on paie moins cher c'est vuillemot. Quand meme, n'ayons pas la mémoire courte.

Message

Nicky
webmaster

Voir plus


Date du message : mercredi 6 avril 2016 à 19h13


"Trop c'est trop!"... Nouveau coup dur pour la commune en pleine crise financière


(Photo: Dominique Leriche) - Agrandir - cliquez ici
Après avoir lancé une pétition (voir ci-dessus) adressée à l'Etat pour dénoncer la grave crise financière que traverse sa commune, le maire PS de La Seyne-sur-Mer, Marc Vuillemot, vient d'apprendre une autre mauvaise nouvelle... Une baisse de la dotation de l'Etat bien supérieure à ce que la municipalité avait prévu

C’est à Paris, où il se trouvait dans l’attente de rendez-vous auprès des cabinets des ministres des comptes publics et des collectivités locales, que le maire de La Seyne a (encore) appris une mauvaise nouvelle: le montant de la dotation globale de fonctionnement de l’Etat à la commune pour 2016.

Alors qu’il avait "par prudence" prévu une baisse 1,7 million d’euros (contre 1,56 million en 2015), elle s’élève finalement à 1,93 million ... Soit une nouvelle perte, pour le budget de la Ville, de 230 000 euros!

"Trop c’est trop! s’emporte Marc Vuillemot. J’ai beau tourner dans tous les sens le budget de la ville, sauf à accroître l’imposition des ménages comme l’ont fait d’autres communes voisines, ce à quoi je me refuse pour tenir nos engagements, il faudrait vraiment opérer des coupes drastiques dans le budget communal, donc dans les services offerts à la population, pour parvenir à l’équilibrer."

Cette nouvelle vient s'ajouter à d'autres, qui ont conduit la commune à menacer l'Etat d'adopter un budget illégal et à lancer une pétition lundi soir. Cette dernière a recueilli ce mercredi plus de 600 signatures.
source: A.FT. - var matin

Message

Nicky
webmaster

Voir plus


Date du message : mercredi 6 avril 2016 à 19h45


La Dotation globale de Fonctionnement (DGF) plus basse que prévu !..

Agrandir l'Image - cliquez ici
Marc Vuillemot a écrit :

La dotation globale de fonctionnement (DGF) plus basse que prévu !

Comme si les mauvaises nouvelles ne suffisaient pas, une autre est tombée ce mardi. Nous attendions avec impatience, avec l'espoir d'une heureuse surprise, la notification de la dotation globale de fonctionnement à la commune.

Nous la savions en perspective de baisse. L'État en effet prévu de faire contribuer les collectivités à la réduction des déficits publics, avec une première dimunution en 2015, puis une autre en 2016, et une dernière en 2017. Pour La Seyne, la baisse de 2015 a été de 1 560 000 euros. Par prudence, alors que nous aurions dû prévoir une diminution du même montant s'ajoutant à celle de 2015, nous avions imaginé pour 2016 un repli un peu plus important, de 1 700 000 euros. Et, catastrophe, c'est... 1 930 000 euros de perte nouvelle qui nous sont notifiés ! Alors que la population ne cesse d'augmenter !

TROP, C'EST TROP !

J'ai beau tourner dans tous les sens le budget de la ville. Avec une perte soudaine de 230 000 euros supplémentaires, s'ajoutant à plus de 600.000 euros de manque de recettes provoqué par l'exonération de taxes foncières des logements sociaux rénovés, décidé par l'État, à laquelle il faut adjoindre environ 140.000 euros de surcoût inattendu dû à l'augmentation de la valeur du point d'indice des fonctionnaires, même si on peut être satisfait pour eux dont les salaires étaient bloqués depuis six ans, sauf à accroître l'imposition des ménages comme l'ont fait d'autres communes voisines, ce à quoi je me refuse pour tenir nos engagements, il faudrait vraiment opérer des coupes drastiques dans le budget communal, donc dans les services offerts à la population, pour parvenir à l'équilibrer.

Depuis 8 ans, c'est ce que nous faisons, année après année, pour redresser une situation rendue complexe par un endettement hors normes constitué dans les années 2000. Les marges de manœuvre ont toutes été utilisées : non remplacements de départ à la retraite, réductions des crédits des services, baisse des subventions aux associations...

TOUT TENTER POUR FAIRE FLÉCHIR L'ÉTAT

Faut-il alors se résoudre, sans tenter de faire revenir l'État à la raison, à de nouvelles coupes très sévères dans tous ces domaines, au risque de punir nos fonctionnaires pour des fautes qu'ils n'ont pas commises, de ne plus entretenir la commune qui se doit d'être accueillante pour les acteurs économiques, et de supprimer des offres éducatives, sportives, culturelles, solidaires, qui, dans une ville comme la nôtre, participent tant à la cohésion sociale et à l'amorti des inégalités ?

À regret, nous étions prêts à assumer nos responsabilités un peu plus, en compressant encore nos dépenses, quitte à faire grincer des dents. Mais, là, trop c'est trop. Je suis à Paris, dans l'attente de rendez-vous auprès des cabinets des ministres des comptes publics et des collectivités locales. On ne peut pas faire ça à une ville qui s'efforce, comme le veut le gouvernement, de répondre aux besoins en matière d'habitat. Et qui, par décision impensable de ce même gouvernement, s'en trouve punie !

La Seyne-sur-Mer, mercredi 6 avril 2016

Message

henri giovannetti
Visiteur


Date du message : mercredi 6 avril 2016 à 20h00


Dans une entreprise lorsqu'il y a une crise c'est des licenciements. Voilà par où il faut commencer, trop de gens inutiles à la mairie. Un coup de balai, et ça repart