Champs obligatoires

Informations de contact
(Vous possédez un compte ? Connectez-vous !)
@
Votre message

J'ai lu les Conditions Générales d'Utilisation du forum et m'engage à les respecter :

Veuillez recopier le code de sécurité ci-dessous afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.
Options

Etre prévenu par e-mail quand un message est posté dans ce sujet ?

Me rendre directement dans le sujet une fois mon message posté ?

Historique de la discussion

Message

Echalotte
Membre

Voir plus


Date du message : mercredi 11 avril 2018 à 15h01


JCDP a écrit :

Effectivement cela amène à réfléchir sur d'autres motivations.

vous le dites. c'est juste pour faire chier le monde !

un grand proverbe chinois dit:
" si on voit un grand canard blanc sur un lac, c'est un cygne "

Message

JCDP
Visiteur


Date du message : mercredi 11 avril 2018 à 14h16


Effectivement cela amène à réfléchir sur d'autres motivations.

Message

riri
Membre

Voir plus


Date du message : mercredi 11 avril 2018 à 13h34


Pourquoi Madame Durand adjointe à l'urbanisme au temps du mandat de Mr. PAECH ne s'en est pas occupé avant lorsqu'elle avait cette responsabilité et qu'elle connaissait ce problème?

Quand tu traverses le pays des aveugles, ferme un oeil.

Message

JCDP
Visiteur


Date du message : dimanche 8 avril 2018 à 18h32


Je cherche à comprendre pourquoi des pèlerins partent en croisade contre un projet tourné vers l'avenir avec des arguments qui ne pèsent pas lourd.
Je cherche toujours la réponse.

Message

riri
Membre

Voir plus


Date du message : dimanche 8 avril 2018 à 15h05


Nous attendons tous la réponse et le soutien pour les travailleurs victimes de l'amiante de cette association dont Mme DURAND est la présidente, son fils Directeur, et son mari trésorier.

Quand tu traverses le pays des aveugles, ferme un oeil.

Message

JCDP
Visiteur


Date du message : dimanche 8 avril 2018 à 11h49


Cette association devrais s'occuper de problème beaucoup plus sérieux que l'éventuelle pollution du sol, car si pollution il y a je n'est à ce jour jamais entendu qu'il y aurait une personne ayant travaillé dans ce secteur soit tombé malade, comparer le scandale de l'amiante et peu-être un peu fort mais rien n'empêche cette association a soutenir les nombreux employés qui en sont atteints dont j'en fait partit et en toute connaissance de cause et pour information l'amiante à été interdite de l'utiliser à bord des navire en 1977 grâce aux syndicats et CHS qui ont su démontrer la dangerosité de ce matériaux, ceci pour dire que s'il y avait eût suspicion de pollution des actions auraient été faite.
Mais à cette époque aucun membre de cette association ne c'est inquiété de ce problème de santé bien réel, donc si je comprend bien aujourd'hui il y aurait danger de pollution du sol mais quand il y avait des centaines de personnes qui y travaillé pas de pollution, mais me direz vous ce n'était que des ouvriers.

Message

Nicky
Membre

Voir plus


Date du message : mercredi 4 avril 2018 à 20h15


La confédération Environnement Méditerranée justifie son recours contre le projet de cinéma
cinéma La Seyne c'est complexe

La confédération Environnement Méditerranée justifie son recours contre le projet de cinéma - La confédération Environnement Méditerranée tient à apporter des précisions concernant les raisons du recours qu'elle a déposé en 2 016 contre le projet de multiplex à La Seyne, porté par le groupe Quartus d'une part, et CGR cinéma d'autre part. La confédération Environnement Méditerranée tient à apporter des précisions concernant les raisons du recours qu'elle a déposé en 2 016 contre le projet de multiplex à La Seyne, porté par le groupe Quartus d'une part, et CGR cinéma d'autre part.

Faisant suite aux propos du Comité d'intérêt local des Mouissèques, qui disait ne pas comprendre le but de ce recours (Var-matin du 27 mars), Gérard Demory, le président de la confédération explique : « Nous ne sommes pas opposés à ce projet sur le fond, mais nous restons vigilants sur les conditions de sa réalisation, sachant notamment que le sous-sol est pollué et que les mesures de dépollution préconisées nous paraissent peu adaptées et bien légères. Nous ne voulons pas un autre scandale sanitaire comme cela a été le cas pour l'amiante. On ne connaît pas, à l'heure actuelle, l'impact de ce type de pollution sur la santé ».

« Pour ce qui concerne la loi Littoral , poursuit-il, «nous nous sommes rendus compte que la reconstruction de la nef située côté mer serait plus large, avec un empiétement sur la bande des 100 mètres » ... Le secrétaire de l'association, Sylvain Ponzio, regrette par ailleurs le « manque de raisonnement global et cohérent sur ce projet » ... Alors quel calcul bénéfice-risque-conformité pèsera dans la balance ? La justice devrait trancher cet été ... source: S.M. var matin

Message

Nicky
Membre

Voir plus


Date du message : lundi 26 mars 2018 à 15h55


Vidéo - La Seyne-sur-Mer : le projet du cinéma reste à l'arrêt

Vidéo - La Seyne-sur-Mer : le projet du cinéma reste à l'arrêt - Des citoyens mobilisés pour un cinéma. À La Seyne-sur-Mer, une pétition en soutien au projet des Ateliers mécaniques a retenu plus de 6000 signatures. Mais le chantier est à l'arrêt à cause d'un recours administratif ... source: varazurtv

Message

Nicky
Membre

Voir plus


Date du message : mardi 13 mars 2018 à 23h24


Focus sur 9 anciens employés des Ateliers mécaniques à La Seyne
Atelier Mécanique La Seyne sur Mer - Neuf collègues ont pris la pose sur leur ancien lieu de travail, devant l'objectif du photographe Luc Boutria

Focus sur 9 anciens employés des Ateliers mécaniques à La Seyne - Neuf anciens collègues, qui ont travaillé des décennies durant dans les fameux hangars CPM, s'étaient retrouvés en 2015 sur le site industriel, aujourd’hui en friche, sous l’objectif de Luc Boutria, photographe de var matin. Ils s’appellent Gaston, René ou Jacques et ont travaillé des années durant au sein du hangar CPM.

Auparavant FCM, puis CNIM et NORMED. Celui-là même, tel un grand clou rouillé planté sur la toile du littoral seynois, qui devrait désormais en finir avec les sigles de l’ère industrielle et être transformé en cinéma à l’horizon 2019. À la demande de var matin et avant la disparition programmée de cette gigantesque friche, ces anciens collègues ont donc accepté de revenir, certains pour la première fois depuis l’aube des années 2000, au cœur de leur «deuxième maison».

Tous se sont ainsi prêtés au jeu

L’idée était de les faire poser devant l’objectif de Luc Boutria, à l’endroit précis où ils exerçaient leur activité professionnelle, dans ce qui fut tout de même l’un des plus grands parcs de machines d’usinage de France. Là où ont été façonnés turbines à vapeur, tubes lance-missiles et autres plates-formes de forage ... Tous se sont ainsi prêtés au jeu, avec plaisir et beaucoup d’émotion. Cette séance photo fut aussi l’occasion d’une petite leçon d’histoire. Ainsi, nous a-t-on rappelé que jusqu’à 480 personnes ont travaillé ici simultanément, dans ce lieu emblématique des chantiers navals construit en 1906 et qui, pendant près d’un siècle, a rempli jour et nuit de vibrations et d’odeur d’huile son impressionnante structure métallique.

"Nous en avons fini avec les larmes"

Après la liquidation de la Normed en 1989, les Ateliers furent aussi repris par quelques-uns des salariés sous forme d’une coopérative ouvrière – la Compagnie Provençale de Mécanique – avant d’être rachetés, puis de définitivement tirer le rideau il y a une quinzaine d’années. Aujourd’hui, à l’évocation de la future vocation du hangar, les visages se ferment. «Mais nous en avons fini avec les larmes, assure Jacques Le Drogo, ancien p.-d.g. de la coopérative. Désormais, nous sommes tous d’accord : il vaut mieux reconvertir le bâtiment en cinéma que de le raser.» ... source: MA. D - var matin

Atelier Mécanique La Seyne sur Mer - Neuf collègues ont pris la pose sur leur ancien lieu de travail, devant l'objectif du photographe Luc Boutria
Atelier Mécanique La Seyne sur Mer - Neuf collègues ont pris la pose sur leur ancien lieu de travail, devant l'objectif du photographe Luc Boutria
Atelier Mécanique La Seyne sur Mer - Neuf collègues ont pris la pose sur leur ancien lieu de travail, devant l'objectif du photographe Luc Boutria
Atelier Mécanique La Seyne sur Mer - Neuf collègues ont pris la pose sur leur ancien lieu de travail, devant l'objectif du photographe Luc Boutria
Atelier Mécanique La Seyne sur Mer - Neuf collègues ont pris la pose sur leur ancien lieu de travail, devant l'objectif du photographe Luc Boutria
Atelier Mécanique La Seyne sur Mer - Neuf collègues ont pris la pose sur leur ancien lieu de travail, devant l'objectif du photographe Luc Boutria
Atelier Mécanique La Seyne sur Mer - Neuf collègues ont pris la pose sur leur ancien lieu de travail, devant l'objectif du photographe Luc Boutria
Atelier Mécanique La Seyne sur Mer - Neuf collègues ont pris la pose sur leur ancien lieu de travail, devant l'objectif du photographe Luc Boutria
Atelier Mécanique La Seyne sur Mer - Neuf collègues ont pris la pose sur leur ancien lieu de travail, devant l'objectif du photographe Luc Boutria

Message

Nicky
Membre

Voir plus


Date du message : mercredi 28 février 2018 à 00h27


Avenue Toussaint Merle et Giovannini fermées à la Circulation Mercredi 28/02 et Jeudi 01/03/2018 -
Avenue Toussaint Merle et Giovannini fermées à la Circulation Mercredi 28/02 et Jeudi 01/03/2018

Avenue Toussaint Merle et Giovannini fermées à la Circulation Mercredi 28/02 et Jeudi 01/03/2018 -Pour permettre la démolition des bâtiments, dès mercredi 28 février à 20h30 jusqu’au jeudi 1er mars à 06h00, les deux voies du cours Toussaint Merle et de la corniche Giovannini seront fermées à la circulation à hauteur du chantier de l’Atelier mécanique (partie Transmétal). Cet arrêté de circulation pourra être renouvelé dans les mêmes termes au maximum deux fois et ce en fonction de la météo et des restrictions qu’elle impose (pluie, neige). Une déviation de la circulation sera mise en place: sur le chemin des Floralies rejoignant ainsi l’avenue Esprit Armando – sur la corniche Giovannini au niveau du chemin Jacques Casanova.