Champs obligatoires

Informations de contact
(Vous possédez un compte ? Connectez-vous !)
@
Votre message

J'ai lu les Conditions Générales d'Utilisation du forum et m'engage à les respecter :

Veuillez recopier le code de sécurité ci-dessous afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.
Options

Etre prévenu par e-mail quand un message est posté dans ce sujet ?

Me rendre directement dans le sujet une fois mon message posté ?

Historique de la discussion

Message

Nicky
Membre

Voir plus


Date du message : jeudi 26 mars 2015 à 17h25


Vidéo: "La Banane à Berthe" un petit Tour du Chantier le 26-03-2015

La "Banane", bâtiment emblématique de la cité Berthe, a disparu totalement du paysage en mai 2012 ... Le chantier par l'architecte Rudy Ricciotti, a démarré début 2015. Suivraient alors dix-huit mois de travaux ... si tout va bien ... Le coût total de l'opération pourrait avoisiner les "trente millions d'euros" ...

Message

Nicky
Membre

Voir plus


Date du message : vendredi 13 septembre 2013 à 10h50


Rudy Ricciotti imagine l’après Banane à Berthe ...


Agrandir - cliquez ici
En 2012, les habitants du quartier Berthe à La Seyne-sur-Mer (Var) voyaient leur emblématique « Banane » disparaître lentement, grignotée par les pelleteuses (voir page précédente)

L’immense barre de logements sociaux, devenue avec le temps terne et insalubre, devait être démolie dans le cadre de la rénovation urbaine pour laisser place au renouveau.Sur l’emprise de cet ancien bâti, au coeur de cette cité populaire en pleine mutation, le président de l’office public Terre du Sud Habitat, le maire Marc Vuillemot (PS), n’entendait pas faire « n’importe quoi ». « Dans un lieu qui n’est plus une ZUP mais une zone à urbaniser, il fallait brasser de l’idée afin de continuer à avancer vers une appropriation et contribuer à changer la représentation que se font les gens du quartier. »

Et c’est en demandant à un grand nom de l’architecture française, que l’office HLM entend redorer l’image de ce lieu

C’est ainsi que Rudy Ricciotti, auteur de fameuses réalisations (lire encadré), a été sollicité pour poser un regard neuf sur la cité et y apposer sa griffe. Sa mission : dessiner un ensemble de résidences (180 appartements) sur seulement 13 900 mètres carrés de terrain. Il a accepté de relever le défi et, selon lui, « ce n’était pas un cadeau » tant « la marge de manœuvre était étroite ». Mais à La Seyne on compte sur lui, alors « il ne faut pas que je me trompe », confiait-il en présentant mercredi son projet.

Donner du rêve

L’architecte est parti du principe qu’il fallait « positiver, amener du plaisir de vivre et de la considération, et un peu de charité esthétique, dans ce lieu à la complexité dramatique ». Avec comme obligation de conserver une certaine densité de l’habitat. L’ensemble doit « donner du rêve à de futurs primo-accédants ». Aussi a-t-il imaginé « des sous-programmes ». Cinq bâtis, d’environ 30 logements répartis sur 6 niveaux, séparés par des espaces verts, devraient rompre avec l’austère barre qui autrefois formait une banane. A l’Est de ces bâtiments, un plus grand ensemble bordera la place Saint-Jean requalifiée, avec de petits locaux commerciaux et un supermarché de taille modeste (1200 mètres carrés).

Rudy Ricciotti s’est attaché à redéfinir « une écriture architecturale balnéaire » pour faire écho à la Méditerranée toute proche parce qu’« on a fini par oublier qu’on est à La Seyne-sur-Mer ». Celle-ci se retrouvera donc sur les balcons aux formes ondulées. Et il a voulu apporter « quelque chose de civiliser, de tendre » quelque chose « qui fasse rêver ».

Ainsi, envisage-t-il un toit végétalisé pour coiffer le supermarché, des colonnes, un large vitrage, des cages d’escaliers lumineuses... et surtout le tout conçu avec des matériaux de qualité - « ce sont des signes bourgeois » car il est important d’être « généreux dans le résultat ». Et selon lui ça ne coûte pas forcément plus cher.

Des prix maîtrisés

D’ailleurs, les 180 futurs logements seront mis en vente par le bailleur social ou un promoteur privé, mais ceci à prix maîtrisés. « Le mètre carré n’excédera pas les 2200 euros, c’est moitié moins que le prix du marché. Ainsi, on fait la démonstration à La Seyne qu’un maire qui le veut peut agir sur les prix de l’accession », souligne Joël Canapa, directeur de l’Office HLM.

Inspirée par Ricciotti, la réalisation de cet ensemble ambitieux sera cependant confiée à un autre architecte. L’appel à concurrence s’apprête à être lancé pour une mise en chantier souhaitée courant 2015. « Ce projet de ville participera à la modification positive du quartier pour redonner de la considération à ses habitants », précise le maire.
source: Nirina Thoreau - la marseillaise

Message

Nicky
Membre

Voir plus


Date du message : mercredi 11 septembre 2013 à 17h59


Rudy Riciotti présente son projet de résidences à Berthe ...


Rudy Riciotti - Agrandir - cliquez ici
Dans le cadre du Programme de rénovation urbaine de la ville de La Seyne-sur-Mer, l'office public Terre du Sud habitat a confié à l'architecte Rudy Riciotti la mission de concevoir un ensemble de logements ambitieux, sur l'emprise de la "Banane"

Bâtiment emblématique, mais vétuste, du quartier Berthe démoli en 2012. Celui-ci a fait son temps et devrait être remplacé par un programme de 180 logements inspiré par le célèbre architecte. Ce dernier a présenté son projet ce mercredi 11 septembre 2013.

L'architecte du Mucem, à Marseille, a pensé les six bâtiments qui devraient remplacer l'ancien immeuble de La Banane, détruit l'an dernier ... L'idée: utiliser le nom de Ricciotti, cet architecte de renom pour "changer l'image du quartier", dit Marc Vuillemot, le maire de La Seyne. Et faire en sorte que "les gens qui vivent ici gagnent en considération, en image d'eux-mêmes", poursuit-il.

Ces quelque 180 logements, seraient tous mis en vente par Terres du Sud Habitat, l'office HLM de La Seyne, ou un promoteur immobilier. Tous à "des prix maîtrisés ou sur critères sociaux", dit Joël Canapa, le directeur général de l'office: "2200 euros le mètre carré, moitié moins que la moyenne sur La Seyne", promet-il.

Le chantier pourrait démarrer d'ici au début 2015. Suivraient alors dix-huit mois de travaux. Le coût total de l'opération pourrait avoisinner les "trente millions d'euros", reprend Joël Canapa.

... Le Projet ...


Agrandir - cliquez ici
... 2013 ...


Agrandir - cliquez ici
... 2012 ...


Agrandir - cliquez ici

Message

Nicky
Membre

Voir plus


Date du message : mardi 6 novembre 2012 à 12h04


Inauguration du nouveau Bureau de Poste à Berthe


A gauche, Joël Canapa directeur de Terres du Sud Habitat et Sandrine Pierrot directrice départementale du groupe La Poste. A la droite de Marc Vuillemot, Alban Costa directeur du bureau de Berthe
« Là où il y a du courrier, il y a la vie, déclare fièrement le maire en préambule de son discours d’inauguration du bureau de Poste de la place Saint-Jean. Et, Berthe est une belle et bonne adresse »

Le maintien des services publics de proximité est la colonne vertébrale d’un quartier qui vit. Car ce nouveau bureau de poste est un véritable lieu de vie, comme l’indique la plaque dévoilée lundi 5 novembre et réalisée par un professeur de l’école des Beaux-Arts, Christophe Vivian : « On m’a donné carte blanche pour cette plaque. Je me suis donc imprégné de la vie de cette place et je me suis rendu compte que c’était un véritable lieu de rencontres intergénérationnelles. J’ai donc travaillé sur ce thème ». Et le maire de rappeler que cette Poste est le seul établissement bancaire du quartier. Les habitants y sont très attachés. Henriette Melly a 80 ans.

Malgré le vent déchaîné ce matin du 5 novembre, elle n’aurait raté pour rien au monde l’inauguration de la Poste où elle connaît tout le monde : « ça fait 25 ans que j’habite au Berthe E22, juste en face de l’ancien bureau. Pendant des mois, les employés ont travaillé dans la chaleur des préfabriqués, c’était pas facile pour eux. Je suis heureuse de retrouver une vraie poste, c’est un peu plus loin de chez moi mais ça me faire de d’exercice ».

« Ce bureau de poste est une véritable vitrine du groupe La Poste dans le Var. Le premier bureau sans argent. La Poste a investi 800 000 euros. Il est labellisé AFNOR. » se réjouit Alban Costa, le directeur. Avec la présence de la Poste et des futurs commerces, la place Saint-Jean a vocation à devenir le coeur du quartier Berthe.
source: Sylvette Pierron - mairie

Message

Nicky
Membre

Voir plus


Date du message : mercredi 17 octobre 2012 à 09h39


Marc Vuillemot rencontre l'Architecte Rudy Ricciotti sur le Site de la Banane ...


Rudy Ricciotti à gauche de Marc Vuillemot - Agrandir - cliquez ici
Dans le cadre du Programme de rénovation urbaine, le maire, Marc Vuillemot, a recu Rudy Ricciotti, l'architecte de la future réalisation des résidences qui se trouveront sur l'emprise de la « Banane », mardi 16 octobre 2012 à 16 heures ...


Agrandir - cliquez ici

Agrandir - cliquez ici

Agrandir - cliquez ici

Agrandir - cliquez ici

Message

Nicky
Membre

Voir plus


Date du message : mercredi 17 octobre 2012 à 09h32


.
Rencontre avec l'Architecte Rudy Ricciotti à la Banane

Message

GAMBISTORTI
Membre

Voir plus


Date du message : mardi 10 avril 2012 à 09h20


[quote=mafee] Nicky www.LaSeyne.Info a écrit :
Durant cette période, les habitants de Berthe devront se rendre au bureau de poste transitoire, situé à quelques mètres de l'ancien emplacement.

Le bureau de « La Banane » fermera le 28 mars ; le provisoire ouvrira ses portes le 4 avril. Entre-temps, les usagers devront se rendre au bureau de l'avenue Garibaldi.

En pratique, rien ne changera, soutient-on côté Poste. Dans le préfabriqué, quatre guichets fonctionneront selon les horaires que le bureau actuel (du lundi au vendredi de 8 h 15 à 12 h et de 14 h à 17 h, et le samedi de 8 h 15 à 12 h). Point négatif, seuls les services financiers y seront disponibles.

Pour les retraits de courriers et de colis, les habitants de Berthe devront se rendre au bureau de poste de l'avenue Garibaldi.
source: Nicolas Hasson - var matin

Alors C'est TRES BIEN pour les usagers de ce bureau de poste....

Mais moi, là, j'aimerai bien qu'on m'explique pour quelles raisons, lors de la "rénovation" du bureau de Poste de Garibaldi,nous n'avons pas eu la possibilité d'avoir accès aux services financiers ??????
"Pas possible de sécuriser les échanges d'argent" qu'il nous avait été répondu ...
Par contre, on avait bien les courriers hein....

Pourquoi donc et au nom de quel mystère les mêmes circonstances ont des conséquences opposées?

J'aimerai bien que La Poste m'éclaire .....[/Ecrivez icib] [/quote]

C'est pas l'EDF

Je suis seynois et j'en suis fier

Message

LoulouDesLilas
Membre

Voir plus


Date du message : mardi 10 avril 2012 à 08h35


Mafee, c'est parce que l'insécurité règne beaucoup plus au Centre Ville qu'à la Banane !!!!!!!!
Bon, je sors!!!!

Les défauts, c'est comme les phares des voitures. On est toujours aveuglé par ceux des autres !

Message

mafee
Membre

Voir plus


Date du message : lundi 9 avril 2012 à 18h43


Nicky www.LaSeyne.Info a écrit :

Durant cette période, les habitants de Berthe devront se rendre au bureau de poste transitoire, situé à quelques mètres de l'ancien emplacement.

Le bureau de « La Banane » fermera le 28 mars ; le provisoire ouvrira ses portes le 4 avril. Entre-temps, les usagers devront se rendre au bureau de l'avenue Garibaldi.

En pratique, rien ne changera, soutient-on côté Poste. Dans le préfabriqué, quatre guichets fonctionneront selon les horaires que le bureau actuel (du lundi au vendredi de 8 h 15 à 12 h et de 14 h à 17 h, et le samedi de 8 h 15 à 12 h). Point négatif, seuls les services financiers y seront disponibles.

Pour les retraits de courriers et de colis, les habitants de Berthe devront se rendre au bureau de poste de l'avenue Garibaldi.
source: Nicolas Hasson - var matin

Alors C'est TRES BIEN pour les usagers de ce bureau de poste....

Mais moi, là, j'aimerai bien qu'on m'explique pour quelles raisons, lors de la "rénovation" du bureau de Poste de Garibaldi,nous n'avons pas eu la possibilité d'avoir accès aux services financiers ??????
"Pas possible de sécuriser les échanges d'argent" qu'il nous avait été répondu ...
Par contre, on avait bien les courriers hein....

Pourquoi donc et au nom de quel mystère les mêmes circonstances ont des conséquences opposées?

J'aimerai bien que La Poste m'éclaire .....

Soit on voit le verre à moitié vide, soit on le voit à moitié plein. La seconde solution rend la vie bien plus agréable !